Nador West Med est l’un des plus grands projets structurants du Maroc, construit sur le site stratégique de la baie de Bettoya, à environ 30 km de la ville de Nador.

Le gouvernement lève le voile sur l’un des tout premiers projets financés par le Fonds Mohammed VI d’Investissement. Il s’agit du complexe industrialo-portuaire de Nador West Med.L’Etat entend donc financer la liaison ferroviaire reliant Sélouane au port de Nador West Med (50 km) à travers ce Fonds Stratégique pour un coût estimé à 3 milliards de DH. Les préparatifs sont en cours pour la tenue du premier Conseil d’Administration du Fonds en vue de l’approbation de certaines résolutions pour son lancement effectif, notamment la mise en place des fonds sectoriels et thématiques.

Grande annonce. Le gouvernement lève le voile sur l’un des tout premiers projets financés par le Fonds Mohammed VI d’Investissement. Il s’agit d’un projet d’infrastructure, en l’occurrence le complexe Nador West Med.Le gouvernement annonce une liaison ferroviaire qui reliera Sélouane au port (50 km) qui sera financée par ce Fonds Stratégique avec un coût estimé à 3 milliards de DH. Nous rappelons que le Fonds Mohammed VI d’Investissement a été créé conformément aux Hautes Orientations Royales, avec pour mission de soutenir les activités de production, d’accompagnement et de financement de grands projets d’investissement public-privé, dans divers domaines. plan de relance économique. Cette réalisation a eu lieu avec la loi du 31 décembre 2020 n. 76.20 et avec le décret d’application no. 2.2167 qui approuve les statuts de la société et fixe son capital à 15 milliards de DH. Comme l’a souligné mardi la ministre des Finances et de l’Économie, Nadia Fettah Alaoui, lors d’une rencontre avec la presse à Rabat sur le projet de budget 2022, les préparatifs sont en cours pour la tenue du premier Conseil d’administration du Fonds qui devra approuver divers résolutions relatives à son lancement effectif. Il s’agit principalement de structurer et mettre en place des fonds sectoriels et thématiques, de finaliser les instances de gouvernance et les outils de gestion (comités, conventions de contrôle, règlement d’achat…). Et les infrastructures sont l’un des premiers domaines d’intervention identifiés aux côtés des restructurations industrielles, de la promotion des PME, de l’agriculture, du tourisme, de l’innovation et des activités à fort potentiel de croissance.

Nador West Med est l’un des plus grands projets structurants du Maroc, construit sur le site stratégique de la baie de Bettoya, à environ 30 km de la ville de Nador. Il se compose d’infrastructures portuaires en zone franche et d’une plateforme industrielle intégrée (développée dans une zone franche proche du port) ouverte à des investisseurs de renom et destinée à accueillir des entreprises marocaines mondiales. C’est aujourd’hui une véritable course contre la montre qui s’engage à rattraper son retard en raison notamment de l’urgence du Covid-19. Le gouvernement explique que l’année 2020 a été caractérisée par un ralentissement de l’avancement des travaux de pose des caissons et un solide lestage des caissons par rapport aux effets de la crise sanitaire. Ceci a conduit à reporter l’achèvement du projet au 16 mai 2022, dont l’avancement global atteignait 52,5% à fin 2020. Ains, sur un investissement prévu de 2,25 milliards de DH en 2020, la société Nador West Med SA a atteint 1 milliard, ou 45%. Pour l’année 2021, la plupart des actions de la société ont été consacrées à la poursuite des travaux de construction du port, à la création d’une succursale chargée du développement de la zone d’activité soutenue par le projet et à la mobilisation des terrain nécessaire à la zone d’activités. Il y a également une mise à jour des études et du Business Plan du projet pour prendre en compte de nouvelles données techniques et économiques suite aux conséquences de la pandémie.
Concernant le raccordement du port au réseau autoroutier, une convention de gestion a été conclue avec ADM en délégation du projet visant l’assistance technique et la réalisation d’études. Le montant estimé de l’investissement de la société est de 2,478 milliards de DH. A noter que le Fonds Mohammed VI d’Investissement devrait être opérationnel en 2022 avec une dotation globale de 45 milliards de DH, dont 15 milliards provenant du budget général de l’Etat et 30 à mobiliser auprès de bailleurs de fonds nationaux et internationaux et d’investisseurs institutionnels. Selon la ministre Nadia Fettah Alaoui, des négociations sont en cours avec des partenaires internationaux bilatéraux et des investisseurs privés, tant étrangers que marocains, pour mobiliser les 30 milliards restants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *