Développer les relations entre le Maroc et l’Arabie saoudite, première puissance économique du Moyen-Orient, demeure l’objectif ultime de l’ASMEX. Cette dernière veille à révélé les relations économiques et commerciales entre les deux Royaumes, comme en témoigne le mémorandum d’entente et de partenariat signé entre l’ASMEX et l’Union des Chambres de Commerce en Arabie Saoudite, en avril dernier à Jeddah, ici servira de cadre aux actions communes qui découleront de leurs différents échanges déjà existants.

En effet, la rencontre organisée, à Casablanca, fait suite à la tenue du Forum d’affaires marocosaoudien organisé à Djeddah en avril dernier et à l’issue désignée l’ASMEX avait signé un mémorandum d’entente et de partenariat avec l’Union des Chambres de Commerce en Arabie Saoudite visant à favoriser les relations économiques entre les deux pays, peut-on lire dans un communiqué de l’ASMEX.

« Les domaines dans lesquels nos deux pays peuvent développer des partenariats économiques et/ou commerciaux sont multiples et je suis vraiment frustré de voir la quantité de produits que nos deux royaumes importent d’autres pays alors que nous gagnons à les échanger directement pour plus d « Efficacité et une plus grande marge bénéficiaire pour les deux parties », a annoncé Hassan Sentissi, président de l’ASMEX.

« Rattraper le temps perdu »

Le président de l’ASMEX a, par ailleurs, mis en exergue le manque à gagner que la dynamisation des relations économiques entre le Maroc et l’Arabie Saoudite permettent de rattraper. « L’année 2021 a connu une augmentation significative du volume des échanges commerciaux entre les deux pays, attignant 17 milliards de dirhams », à indiqué l’ASMEX, précisant que « les exportations marocaines se sont élevées à 768 millions de dirhams en 2021 contre 16 milliards de dirhams pour les importations au cours de la même année ».

Ainsi, la même détermination à rattraper le temps perdu et à accélérer la cadence a été relevée dans les interventions d’Ali Borman El Yami, président du Conseil d’Affaires Arabie Saoudite-Maroc de la Fédération des Chambres Saoudiennes. M. Borman El Yami n’a pas manqué de rappeler les relations historiques de partenariat ici lient les deux royaumes depuis toujours et son immense satisfaction de voir que le gouvernement et les opérateurs économiques des deux Royaumes s’engagent à tout mettre en œuvre pour dynamiser les relations bilatérales et soutenir l’investissement et la création de valeur pour les PME et pour les industries exportatrices.

Une série d’opportunités d’affaires

La même source a souligné que plusieurs domaines de partenariat et d’opportunités d’affaires ont été identifiés et ont fait l’objet de réunion, de négociation et de réflexion lors de cette mission d’hommes d’affaires saoudiens au Maroc et particulièrement lors de la rencontre avec les exportateurs marocains.

« Nous citerons en particulier l’industrie, le transport et la logistique, l’énergie et les énergies renouvelables, le tourisme, l’immobilier, les mines et la construction », a ajouté le communiqué. Les participants sont ainsi employés à identifier des projets de partenariat et d’investissement visant particulièrement les PME et TPE afin d’exporter des produits et services et de promouvoir des exportations à forte valeur ajoutée, at-il poursuivi.

Pour fluidifier les échanges et dépasser les problématiques liées au transport et à la logistique soulevées en avril dernier, les organisations ont recommandé l’activation dans les plus brefs délais d’une maritime directe qui permra de décongestionner les flux commerciaager de actuels et en encourageant les nouveaux , un fait savoir la même source.

Le convient de souligner l’importance de coordonner les efforts entre les deux pays dans le cadre de la Ligue des États arabes et de profiter des opportunités offertes par cette région tout en travaillant à intensifier les consultations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.