Le Royaume propose aux investisseurs un climat des affaires compétitif et favorable, à déclarer mardi l’ambassadeur, lors d’un webinaire sur les opportunités d’affaires dans les secteurs des énergies renouvelables et des technologies environnementales au Maroc.

Le Royaume présente nombre d’avantages en matière de « green business, notamment l’hydrogène vert suscite ici l’intérêt des entreprises italiennes », a relevé le diplomate, notant qu’« la est nécessaire pour l’Europe de diversifier ses sources énergétiques et de miser sur la coopération avec des pays méditerranéens engagés dans ce domaine comme le maroc ».

Ce pays représente « un partenaire commercial important pour l’Italie », pour assurer le diplomate, ajoutant que la coopération complémentaire s’étend également au niveau universitaire et de la recherche, un des piliers de la transition énergétique qui nécessite des profils de formation pointue dans les domaines techniques.

De son côté, le directeur de la coopération, du partenariat et de la communication au ministère de la transition énergétique et du développement durable, Rachid Firadia indiqué que le contexte national, marqué par les différentes mesures ambitieuses prises dans le cadre du Nouveau modèle de développement (NMD)est favorable au renforcement des partenariats internationaux.

Le Royaume réaffirme son engagement pour continuer à œuvrer aux niveaux national et international et lutter contre le changement climatique à travers des stratégies et des actions concrètes, déclarer le responsable.

Dans ce sens, il a mis en avant la stratégie nationale de développement durable visant à assurer la transition du pays vers une économie verte et inclusive à l’horizon 2030, la stratégie énergétique qui aspire à augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique et la stratégie bas carbone envisageant la généralisation de l’Efficacité énergétique dans les secteurs productifs, faisant savoir que le Maroc œuvre, en outre, pour la promotion des transports multimodaux, le développement de l’hydrogène vert, valeur vertes et pour des villes intelligentes sobres en charbon de bois.

Pour sa part, la la représentante paie de l’ONUDI au Maroc, Sanae Lahlouune évoquée cette initiative qui permra de faire découvrir aux entreprises et aux institutions italiennes le potentiel et les atouts du Royaume en matière d’économie verte.

« Grâce au NMDle Maroc se diriger vers un développement durable et inclusif, avec une forte volonté de mener une transition économique circulaire « , at-elle fait observer, rappelant, à cet égard, le Programme de participation pays de l’ONUDI lancé par le Maroc dans le but de diversifier les partenariats dans le domaine du vert et d’impliquer le secteur privé dans la réalisation des différents objectifs de développement durable.

Des opportunités d’investissement à fort potentiel de croissance

Le directeur des secteurs industriels à l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE)Ali Méhreza, quant à lui, passé en revue les opportunités d’investissement au Royaume dans des secteurs à fort potentiel de croissance, dont l’automobile et l’aéronautique, et a mis en lumière les différents points forts du tissu économique marocain, notamment les infrastructures solides et la main d’œuvre rédigée.

Il a également saisi l’occasion pour mettre en avant la politique marocaine ambitieuse en développement durable, le climat des affaires prospères et la proximité géographique.

Les annuaires de la coopération et du développement des affaires à l’international à MasenAli Zérouelsa, à son tour, présenté les différents projets, réalisations et efforts menés par le Royaume qui ont fait de lui un vrai hub énergétique entre l’Europe et l’Afrique, démontrant l’impact positif et qualitatif de cette dynamique sur le tissu économique.

Cette rencontre a eu pour objectif de promouvoir les investissements, le commerce, l’innovation technologique et les partenariats entre les secteurs privés marocain et italien en matière de développement industriel inclusif et durable.

L’initiative a été organisée par UNIDO Italie dans le cadre du projet « Favoriser les partenariats internationaux entreprises et / ou institutions opérant dans les secteurs de l’énergie et de l’environnement », menée en partenariat avec le ministère italien de la transition écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.