La promotion de l’emploi des femmes et des jeunes était au centre des entretiens de mercredi à Rabat entre le Haut-Commissariat au Plan (HCP), Ahmed Lahlimi Alami, et le directeur du Bureau de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) d’Afrique du Nord, Zuzana Schwidrowski.

Au cours de cette réunion, les deux parties ont souligné la nécessité de promouvoir davantage l’intégration des jeunes sur le marché du travail et de soutenir l’autonomisation économique des femmes, considérés comme deux domaines à aborder sous des aspects différents.

Schwidrowski a noté que la CEA, en tant qu’organe régional de l’organisation des Nations Unies, s’emploie à mettre en place les moyens de renforcer l’emploi et les compétences, se félicitant, à cet égard, de l’initiative prise par le Royaume, dans le cadre du Nouveau modèle de développement , pour soutenir le projet pour l’emploi et l’employabilité. Le responsable a également estimé que le Maroc a fait « de grands progrès » dans l’économie verte, considérée comme une source de création d’emplois et d’innovation, soulignant, en ce sens, l’importance d’encourager l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes dans ces secteurs.

Il a également mis en lumière le projet de numérisation considéré comme un créneau de croissance à long terme et essentiel pour le développement économique des populations, exprimant ainsi la volonté de la Commission de collaborer avec les différents partenaires au Maroc afin d’atteindre les objectifs. prévu.

A cette occasion, Lahlimi a pour sa part souligné la relation de partenariat « historique » établie entre HCP et la CEA, insistant sur la nécessité de maintenir et de développer ces liens afin d’atteindre les Objectifs de Développement Durable. Par ailleurs, la responsable a proposé le projet d’insertion des femmes et des jeunes sur le marché du travail, soulignant « l’importance d’éclairer les processus de décision en lien avec ces catégories de population, notamment ».

Avec le CEA, a-t-il soutenu, le HCP a initié plusieurs projets. En particulier, il s’agit d’un projet majeur qui concerne le développement d’un outil permettant de cartographier les plans sectoriels et le modèle de développement économique, ainsi que les agendas de développement internationaux et africains, notamment les Objectifs de développement durable à l’horizon 2030 et le Programme de développement de l’Afrique. 2063, dit-il. Le Haut-Commissariat au Plan collabore également avec la CEA dans le domaine de l’environnement, a-t-il ajouté, notant que l’institution a prévu des formations de renforcement des capacités dans le domaine des statistiques. L’objectif est de concentrer davantage les efforts sur l’environnement et l’économie verte.

CARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *