L’éminent chercheur marocain qui compte à son actif plusieurs brevets, a pris part, mardi 20 septembre à Casablanca, au Forum Digital Energy, organisé par Interworld en partenariat avec INSA alumni. Une occasion pour lui de présenter la première fois une nouvelle technologie qui devrait révolutionner la recharge des batteries.

Rachid Yazami a pris soin de donner un exposé circonstancié de ses travaux. Dans son allocution, il est noté que l’apparition des batteries a donné naissance à plusieurs problématiques notamment le temps de recharge, « qui peut dépasser une heure ». A cet assuré, le chercheur marocain a présenté une solution, baptisée la Volta-métrie non linéaire (NLV), qui permet, selon lui, d’assurer la recharge complète d’une voiture électrique en un temps record (15 min à supposer).

En se basant sur les résultats de ses expériences, M. Yazami a même montré que la durée de recharge peut diminuer plus. L’énoncé avoir été en mesure de charger une batteries en 5 minutes, indiquant que la méthode consiste à appliquer une série de courants non linéaires, ce qui permet d’adapter la tension à l’état de la batteries pour que les cellules-ci ne chauffent pas et peut s’auto-refroidir.

« La recharge ultra rapide des batteries fait la Une de la presse, je pense que nous sommes le seul pays au monde à avoir cette technologie aujourd’hui », at-il souligné. Et d’ajouter que « le Maroc a un grand potentiel énergétique, nous avons le phosphate et le cobalt qui sont primordiaux pour la fabrication des batteries au lithium ».

Au sujet de la sécurité de ses batteries, le Professeur Yazami a indiqué que la technique l' »entropie » permet aussi, grâce à l’intelligence artificielle, de recueillir le maximum d’alformations sur les anomalies constatées lors de la recharge de la batteries , ce qui permet, grâce à ce big data, de prévenir tout risque d’incident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.