Les travaux de renforcement et d’élargissement de la route nationale N°1 à 9 mètres entre Laâyoune et Dakhla ont été réalisés à 100%, à annoncé samedi le directeur de la Direction provisoire de l’Aménagement de la RN1 entre Tiznit et Dakhla, Mbarek Fancha.

Ce chantier, qui fait partie du méga projet de la voie express Tiznit-Dakhla, a mobilisé une enveloppe budgétaire affichée à 900 millions de dirhams, a déclaré à la presse Fancha, en marge d’une visite de terrain d’une délégation de la commission de l’intérieur, des collectivités territoriales et des infrastructures à la Chambre des conseillers.

Le responsable a ajouté que l’avancement global de la voie express dépendant de Tiznit à Dakhla, qui s’étend sur 1055 Km pour un coût global d’environ 10 milliards de dirhams, à hauteur de 72%, rappelant que ce projet gigantesque comprend aussi la construction de 16 ouvrages d’art.

En présence du wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, la délégation parlementaire s’est informée de l’avancement des travaux de ce projet phare dans la région, ici à attitud 81%.

Ainsi, les membres de la délégation se sont rendus au chantier de reconstruction de l’ouvrage d’art sur Oued Sakia El Hamra situé à l’entrée nord de la ville de Laâyoune. La réalisation de ce projet, dont le taux d’avancement est de l’ordre de 90%, nécessite la mobilisation d’une enveloppe budgétaire de 106 MDH.

Ils ont également suivi des explications sur les projets d’une route de contournement de la ville de Laâyoune (59 MDH) et un ouvrage d’art de 1750 m pour un montant global de 1 milliard de dirhams.

La voie express Tiznit-Dakhla, objet d’une convention de partenariat signée devant SM le Roi Mohammed VI à Laâyoune en 2015, vise à aménager un axe routier avec de normes techniques de taille entre les provinces du Sud et les autres régions du Royaume, Réduire les temps de transport et le confort et la sécurité routière, pour faciliter le transport des marchandises entre les villages du Sud du Maroc et les grands centres de production et de distribution.

Ce chantier phare, qui s’inscrit dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud du Royaume, va renforcé de manière constante les liens économiques et commerciaux entre le Maroc et sa profondeur Africaine.

Il est le fruit d’un partenariat entre le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des finances, ainsi que les régions de Laayoune-Sakia El Hamra, Guelmim-Oued Noun, Dakhla-Oued Eddahab et Souss Massa.

CARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.