Le Burkina Faso a réitéré lundi son soutien au processus politique autour de la question du Sahara marocain à New York, invitant les parties à « tenir leur engagement » dans les tables rondes. « Au vu des progrès considérables réalisés lors des deux tables rondes tenues à Genève, qui ont réuni le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario, le Burkina Faso encourage les participants à rester engagés dans ce processus, dans un esprit de réalisme et de compromis », a déclaré le représentant du Burkina Faso auprès de l’ONU. S’exprimant devant la Quatrième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies, le représentant du Burkina Faso a également réaffirmé le soutien de son pays au processus politique en cours, mené sous l’égide du Secrétaire général des Nations Unies, et qui « vise à atteindre un objectif politique, réaliste , solution pragmatique, durable et de compromis de ce différend régional, comme le préconisent les 17 résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007. Parallèlement, le Burkina Faso s’est félicité de la nomination de Staffan de Mistura en tant que nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Maroc. Sahara, lui souhaitant « tout le succès possible » dans cette mission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *