Les investissements réalisés par le groupe Gestion ont connu une augmentation annuelle moyenne de 9,1% sur la période 2015-2020

La direction accélère la mise en œuvre de son plan de croissance. Le géant minier marocain, qui a investi plus de 8,5 milliards de DH au cours des six dernières années, ambitionne d’atteindre une taille critique par métal, notamment une production d’or en Afrique subsaharienne de 6 tonnes à partir de 2022. sur la stratégie de partenariat conclue cette année avec le groupe Wanbao Mining pour le développement de grands projets aurifères au Soudan.

La direction se prépare à accélérer son développement. Le géant minier marocain et panafricain prend de l’élan dans l’élaboration de son plan de croissance pour atteindre la taille critique par métal, ayant investi plus de 8,5 milliards de DH au cours des six dernières années dans l’exploration, les infrastructures et la recherche et développement.

Pour le groupe, le secteur minier est par définition capitalistique ; ce qui nécessite des investissements importants et des projets de développement récurrents. Ce plan « ambitieux » est construit à partir d’un portefeuille de projets miniers en développement, ainsi que d’opportunités d’acquisition et/ou de joint-venture pour accélérer et consolider la croissance du groupe au Maroc et à l’international. Cette stratégie vise à développer un portefeuille équilibré et diversifié, à commencer par l’or.

Par conséquent, l’objectif de Managem est d’atteindre une taille critique de production d’or en Afrique subsaharienne de 6 tonnes (200 000 onces) d’ici 2022. La variation est réalisée, dans un premier temps, par une croissance organique à travers la mise en œuvre de l’exploitation du champ aurifère en Soudan qui a atteint une capacité de production de 2 tonnes de métal (70 000 onces).

Mais aussi à travers le partenariat stratégique conclu en 2021 avec Wanbao Mining, qui vise à développer des projets aurifères à grande échelle et à moyen terme au Soudan.

A noter qu’à travers ce partenariat, Managem et Wanbao (un groupe minier international basé à Pékin) visent à étendre le site actuel de Gabgaba en exploitation. Ce projet d’expansion (Bloc 15) suppose une augmentation de la production d’or annuelle de 60 000 à 200 000 Oz, avec des dépenses en capital pour la construction estimées à environ 250 millions de dollars.

Par ailleurs, la stratégie aurifère du groupe se concrétise également avec le lancement cette année du projet aurifère Tri-K en Guinée et la réalisation d’une étude de faisabilité bancable qui a révélé un potentiel de production d’or à partir de 2021 de 3 à 4 tonnes selon les années (120 000 onces en moyenne) pour une durée de 9 ans.

A noter que Managem travaille sur l’exploration stratégique de l’or dans plusieurs pays : Burkina-Faso, Mali, Côte d’Ivoire, Guinée, Ethiopie… Concernant le cuivre, Managem dispose d’une ressource minérale en cuivre considérée comme importante. Le groupe a finalisé l’étude de faisabilité du projet de Tizert (Maroc), avec pour objectif principal de démarrer une opération minière à grande échelle qui permettra de doubler la production actuelle du groupe dans ce métal. Les autres options d’optimisation de l’étude de faisabilité sont en cours avant de démarrer la construction du projet.

Quant au cobalt, compte tenu des perspectives très prometteuses de ce métal stratégique et afin de renforcer sa proposition de valeur, la stratégie adoptée par Managem pour le secteur vise à établir un nouveau modèle économique pour le groupe, notamment au niveau métallurgique. Il vise également à quantifier les investissements et les performances techniques nécessaires à la production de cobalt de haute pureté et de ses dérivés pour acquérir plus de valeur ajoutée.

En matière de zinc et de plomb, l’objectif du groupe est de consolider la production des mines polymétalliques actuelles et d’améliorer leurs marges opérationnelles et financières en améliorant la qualité des produits finis.

Par ailleurs, Managem réalise des due diligences techniques sur un grand nombre de projets pour créer de la valeur ajoutée supplémentaire et accélérer le développement de ses actifs.

L’essentiel du chiffre d’affaires à l’export

Globalement, la stratégie de Managem traduit sa volonté de développement sur plusieurs axes dont l’amélioration soutenue de la rentabilité des opérations existantes, par le recours accru aux nouvelles technologies et le recours à l’innovation et à la recherche et développement pour améliorer la performance opérationnelle. Par ailleurs, un programme d’excellence opérationnelle a été lancé fin 2019 visant une transformation à grande échelle et qui a déjà généré un chiffre d’affaires d’environ 350 millions de chauffage urbain en 2020.

Par ailleurs, la stratégie de développement repose également sur la croissance organique et externe, dans des métiers où le groupe dispose d’un réel avantage concurrentiel, notamment dans la production d’or en Afrique subsaharienne, de cuivre, d’argent et de cobalt en Afrique Maroc. Il vise également à élargir le portefeuille de produits, notamment vers des substances à haute valeur ajoutée, en développant de nouveaux métiers et technologies (recyclage des batteries électriques…).

Managem est présent dans neuf pays et emploie plus de 6 000 personnes. Le groupe réalise l’essentiel de son chiffre d’affaires (4,4 milliards de DH en 2020) à l’export. Entre 2018 et 2020, la part des exportations représente en moyenne près de 94,6% du chiffre d’affaires consolidé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.