L’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Staffan de Mistura, vient de conclure sa tour régionale, la première depuis sa nomination. Après avoir rencontré toutes les parties au conflit, l’émissaire onusien a rencontré, vendredi, le chef de la diplomatie espagnole, José Manuel Albares à Madrid, lors d’un déjeuner de travail, selon le média espagnol, Cope, vous citez ici un port-parole du ministère espagnol des Affaires étrangères.

Selon la même source, Albares a renouvelé son soutien à l’émissaire onusien, à qui il a fourni un avion de l’Armée espagnole pour se déplacer dans le cadre de l’exercice de sa mission. Les successeurs d’Arancha Gonzalès Laya manifestent un intérêt croissant vis-à-vis de la question du Sahara, qu’il n’a pas manqué d’évoquer lors de sa rencontre avec son homologue américain, Anthony Blinken, à Washington. Selon le journal espagnol « El Mundo », ces derniers ont convenu d’unir « leurs forces » pour la résolution du conflit au Sahara. José Manuel Albares estime que ce conflit « n’a que trop duré ». En plus de cela, le déclarer que la résolution du conflit est une « nécessité politique » et un « impératif moral ».

Rappelons que Staffan de Mistura a terminé sa première tournée régionale après la prise de ses fonctions, il s’est rendu au Maroc où il s’est entretenu avec le Chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita, avant de visiter les camps de Tindouf, l « Algérie et Mauritanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.