Dans le cadre de la Alizés Moyen-Orient et Afriqueune mission commerciale dirigée par le gouvernement américain s’intéresse aux opportunités économiques qu’offre le Maroc.

David Greene, Chargé d’affaires à l’Ambassade des États-Unis au Maroc, a mis en lumière le potentiel économique dont dispose le Maroc pour connaître les relations économiques modérées et cela à l’occasion du 15ème anniversaire de l’accord de libre-échange (ALE) scellé entre les deux pays,

« Nous avons discuté avec les participants des manières dont cet ALE pour contribuer à accroître les opportunités commerciales entre les États-Unis et le Maroc, à créer des milliers d’emplois au profit de nos deux pays », déclarent les diplômés. Et de rajouter que depuis son entrée en vigueur en 2006, le commerce entre les deux paie un quintuplé pour permre à plus de 120 entreprises américaines d’opérer dans le Royaume.

Pour rappel, le service commercial du Consulat général des États-Unis à Casablanca a organisé des rencontres B2B multisectorielles entre une délégation de douze sociétés américaines et différents acteurs de la communauté d’affaires marocaine.

Les secteurs d’activités de l’ALE

L’agroalimentaire, les nouvelles technologies de l’information, la sécurité, les technologies de défense et l’énergie.

Mo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.