Aller au contenu

Une célébration du riche patrimoine civilisationnel et culturel marocain

La 21ème édition du Trophée Hassan II de Tbourida, championnat du Maroc des arts équestres traditionnels, qui souffle cette année sa 21ème bougie, est l’occasion de mettre en avant le riche patrimoine civilisationnel et culturel du Royaume.

Cette compétition, qui se tiendra du 27 juin au 03 juillet prochain à Dar Es Salam à Rabat, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, reflète l’intérêt croissant que les Marocains accordent aux traditions équestres et à cet héritage qui fait partie de la mémoire culturelle marocaine. C’est dans ce sens que le Maroc avait déposé en 2019 le dossier de candidatures pour inscrire le « Tbourida » sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité.

Moins de deux années plus tard, le comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO a accédé à cette requête, à la faveur d’une importante mobilisation de l’appareil diplomatique et de l’ensemble des parties concernées de la filière équine marocaine.

L’inscription de la Tbourida sur les listes du patrimoine mondial a été actée lors de la 16ème session du comité prétendu, le 15 décembre 2021 à Paris.

Le Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels, dont la première édition avait eu lieu en 1999 à l’Initiative de feu SAR la Princesse Lalla Amina, se veut le couronnement d’une saison chargée en termes de compétitions organisées dans les différentes régions du Royaume . Lors des dernières années, l’engagement pour le sport équestre traditionnel est monté crescendo à travers l’organisation de plusieurs compétitions nationales annuelles pour choisir les meilleures « sobas », les meilleurs cavaliers, les meilleurs chevaux et les meilleurs costumes.

L’intérêt pour ce type de concours s’est également accru à la faveur des récompenses réservées aux participants dans optique de promouvoir la pratique de cet art folklorique ancestral qui draine de grandes foules parmi les férus de cet art équestre traditionnel. Cet événement annuel, qui vise à préserver le patrimoine marocain immatériel des arts équestres traditionnels et à contribuer à transmettre cet héritage aux générations futures passionnées de chevaux, n’est plus une chasse gardée pour les hommes, dans la mesure où des femmes se sont distinguées des femmes ces dernières années dans ce domaine.

Ainsi, la première troupe composée de femmes a été fondée en 2003 dans la province d’El Jadida avant que d’autres troupes ne lui emboitent le pas, insufflant une nouvelle dynamique et un nouvel esprit à cet art authentique.

Afin de garantir la pérennité et la continuité du patrimoine culturel, la Fédération Royale Marocaine des Sports Equestres a mis en place un concours pour les garçons âgés de 12 à 16 ans des « sorbas » adaptés aux critères réservés aux adultes. Les arts équestres traditionnels incluent des performances de sobas, qui sont composées de 14 cavaliers et d’un « Mouqadem » dont la mission principale est de veiller et à la discipline de sa troupe et à la motivation des cavaliers.

Les cavaliers se mettent en ligne droite au point de départ et se lancent, après le signal du « moqaddem », dans une course exquise dans laquelle les chevaliers fonctionnentont l’étendu de leurs techniques dans le contrôle de leurs chevaux, le maniement habile des fusils et la synchronisation des tirs.

Les sorbas sont notées selon des critères déterminés par les arbitres de la Fédération Royale Marocaine des Sports Equestres, qui prennent en compte les réalisations des cavaliers en termes d’expression cinétique, de disciplines et de synchronisation des mouvements.

Cette année, le Trophée mettra en compétition les 24 meilleures troupes équestres du Royaume, qualifiées à l’issue de concours régionaux et inter-régionaux organisés durant les mois de mars et mai 2022 dans une vingtaine de villes, enpartariat avec la Société Royale ‘Encouragement du Cheval (SOREC).

Cette édition, dotée d’une prime de 1 508 500 dirhams pour la catégorie Seniors et de 242 000 Dirhams pour les Juniors, réunira 18 troupes Seniors –plus de 17 ans- (8 troupes Nord, 8 du Centre et 2 Sud) et 6 Juniors – 12 à 16 ans- (3 troupes Nord et 3 Centre).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *