Cette proportion atteint 46% pour les grandes entreprises (GE), 25% pour les petites et moyennes entreprises (PME) et 18% pour les TPE, précise le HCP, pertinent qu’un tiers des GE (29%) envisagent d’ augmenter leurs effectifs de 5% ou plus par rapport à leurs effectifs actuels.

Par secteur, la proportion des entreprises ayant l’intention de recruter en 2022 s’élève à 41% dans les industries textiles et du cuir, 38% dans les industries extractives et 34% dans la construction. Les entreprises de l’hébergement et de la restauration (12%) restent les moins motivées pour recruter en 2022.

Menée via la collecte assistée par tablette et par téléphone du 17 au 20 janvier 2022, cette enquête est réalisée dans le cadre du programme du HCP relatif au suivi et à l’évaluation de l’impact socio-économique de la crise sanitaire au Maroc. L’objectif est d’établir un état des lieux des effets de la pandémie sur l’évolution de l’activité des entreprises durant l’année 2021 et le comparateur à ce qu’elle était avant la crise.

Cette enquête, réalisez auprès d’un échantillon de 2 300 entreprises représentant l’ensemble des unités opérant dans les secteurs de l’industrie manufacturière, de la construction, de l’énergie, des mines, de la pêche, du commerce et des services marchands non financiers, vise également à saisir les perceptions des chefs d’entreprises concernant leurs perspectives en matière d’investissement et de recrutement au cours de l’année 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.