Lundi, lors de la conférence de presse d’avant-match Maroc-Gabon, le sélectionneur national Vahid Halilhodziç s’est entretenu directement avec les « directeurs de la communication » de la Confédération africaine de football, leur demandant de fixer à l’avance et en concertation les horaires des conférences de presse. avec l’équipe de sélection. Sinon, Halilhodziç a clairement annoncé le ton : « La prochaine fois, si je ne peux pas, je ne viendrai pas ! « .

Connu et reconnu pour son franc-parler parfois jugé excessif, Vahid Halilhodziç a encore fait son truc lundi à Yaoundé, lors de la conférence de presse d’avant-match du Maroc Gabon. Après avoir livré ses impressions sur le duel contre les Panthères, le sélectionneur national a adressé un message « amical » aux chargés de communication de la CAF : « Je voudrais vous demander de bien vouloir communiquer davantage avec notre service média pour programmer les horaires de Conférence. Nous arrivons ici quand les joueurs ont besoin de repos et qu’on a des obligations envers l’équipe, c’est la Fédération Marocaine de Football qui paie mon salaire et non la CAF, donc je dois respecter mes engagements pour la sélection… La prochaine fois, si je ne peux pas , je ne viendrai pas !, a lancé l’entraîneur franco-bosniaque à la tête de la CAF qui était présente à ses côtés. Vahid Halilhodziç était visiblement énervé puisque la conférence de presse a débuté tard lundi. L’entraîneur a également applaudi l’animateur de la conférence lorsque il a balbutié son nom de famille quand il l’a présenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.