Quant aux passagers venant de pays de la liste A, le ministère de la Santé indique qu’un certificat est requis indiquant que la personne est complètement vaccinée contre le SARSCoV-2.

Pour ceux de pays de la liste B, un certificat attestant que la personne est complètement vaccinée est requis, ainsi qu’un résultat négatif au test PCR de moins de 48 heures (délai entre le prélèvement et le chargement).

En revanche, les ressortissants des pays de la liste C ne peuvent entrer au Maroc ni directement ni via un autre pays. Il s’agit de l’Afrique du Sud, du Botswana, d’Eswatini, du Lesothoo, du Mozambique, de la Namibie et du Zimbabwe.

Si le test rapide d’antigène à l’arrivée est positif, les Marocains et les étrangers résidant au Maroc seront pris en charge par un établissement de santé, avec 10 jours d’emprisonnement, selon le protocole en vigueur, explique le ministère de tutelle. Tout autre passager testé positif à l’arrivée ne pourra pas entrer sur le territoire national.

Cela dit, les responsables de la santé affirment que ces conditions s’appliquent à toute personne âgée de 12 ans et plus. Les enfants de 6 à 11 ans doivent avoir un PCR négatif, quel que soit leur pays d’origine, tandis que les enfants de moins de 6 ans sont exemptés de toute condition d’entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.