S’il y a un scandale sexuel qui n’a pas manqué de secouer le monde et la toile, c’est bien l’affaire «Dubai Porta Potty». Plusieurs célébrités africaines sont citées. Un bon nombre de Sénégalaises très influentes sur les Réseaux sociaux seraient également impliquées.

L’influenceur camerounais Camille Makosso a publié la liste des pays d’où seraient originaires les Africa citées dans ce scandale. Les pays les plus représentés dans ce scandale, selon elle, sont les deux Congo avec 78 filles, suivis de la Côte d’Ivoire (57 filles), le Cameroun (49 filles) et le Sénégal, avec 43 filles.

Sélectionné pour vous : Citée dans le scandale Dubaï Porta Potty, une célèbre influenceuse s’en présente à ses détracteurs

dubai video porta potty modifié - Senenews - Actualité au Sénégal, Politique, Économie, Sport

Plusieurs célébrités issues de différents pays d’Afrique sont citées par des internautes, à cet effet. Se trouvant à Dubaï au moment de l’éclatement de ce scandale, la star ivoirienne Eudoxie Yao n’a pas été épargnée dans cette affaire. Même si elle avait fait une vidéo pour se justifier.

« Mon séjour à Dubaï était un cadeau d’anniversaire. J’ai été invité pour un milliardaire ici m’a logée dans un hôtel 5 étoiles et il payait 1 million de FCFA par jour. Je ne suis pas allée pour faire des bêtises croient-moi », avait-elle déclaré à travers une vidéo rendue publique.

Il est à rappeler que l’affaire « Dubaï Porta Potty », un terme qui désigne des toilettes publiques a scandalisé presque tout le monde suite à la diffusion d’une série de vidéos fortement déconseillées aux âmes sensibles. Ces images montrent des filles mangeant des excréments humains ou révèlent leur partenaire leur déféquer dans la bouche pour l’argent.

Le 30 avril, un internaute sénégalais a fait un THREAD sur Twitter pour expliquer les locataires et les aboutissants de ce phénomène aux allures de scandale.

dubai video porta potty modifié - Senenews - Actualité au Sénégal, Politique, Économie, Sport

Le twitto sénégalais explique à travers son THREAD que « pour réaliser leurs fantasmes, certains hommes arabes très riches, contactent certaines femmes africaines et leur proposent un marché. En général, ce sont les femmes bien connues sur les réseaux sociaux, les mannequins, les influenceuses, qui sont contactées via Instagram et autres. Ils proposent à ces dernières une énorme somme d’argent, un voyage en classe affaire, un hôtel de luxe, bref une vie de rêve à Dubaï. Pour un week-end seulement, ce sont des prêts à payer entre 15000 et 40000 dollars. Si vous êtes d’accord, vous vous entendez sur la suite des événements, tout ceci sur un contrat bien rédigé et confidentiel ».

L’ajoute : « En échange, ces filles réalisent leurs fantasmes : coucher avec plusieurs hommes à la fois, avec des chameaux ou autres animaux, coucher avec des adolescents de 14ans maximum, manger leur caca ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.