Les Lions de football de l’équipe A du Sénégal n’ont pas disputé de match amical pour les préparatifs des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations, voilà si jouer en Côte d’Ivoire en 2023.

Un fait dicté selon le président de la fédération, par le calendrier peu chargé du monde du foot. Les éliminatoires de la coupe d’Afrique, maïs aussi Qatar ici si profil pour le mondial d’après Augustin Senghor.

Sélectionné pour vous : Les anciens éléments d’Augustin Senghor : « The Federation et Puma n’ont toujours pas dévoilé les nouveaux maillots »

« Je pense que par rapport à la préparation, c’est le calendrier international lui-même qui fixe les règles. Aujourd’hui, les équipes africaines n’ont pas inclus d’espaces pour organiser les matches. Pour une fenêtre de huit jours, nous aurons deux matchs d’éliminatoire de Can, la soirée difficile voire impossible de jouer un autre match amical. C’est toute l’équation des équipes africaines qui se pose en novembre avec l’approche de la coupe du monde », indique Augustin Senghor.

Le précis : « Nous aurons, c’est sûr, un match maintenant au mois de septembre ; nous allons voir, on ne peut pas trop s’engager parce qu’aujourd’hui on est obligé d’utiliser ces matchs éliminatoires comme des matchs de préparation. Mais on sait aussi qu’on aura des adversaires qui ne seront pas ceux qu’on jouera à la coupe du monde. C’est un vrai drame pour les équipes africaines. J’espère que les autorités qui gèrent le football en tiendront compte. Le faut dire aujourd’hui d’emblée qu’à la prochaine coupe du monde, les équipes africaines sont lésées », déplore Augustin Senghor.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.