Aller au contenu

Clash à Air Sénégal

Ses avions endommagés, désignée le 17 juin dernier devant le tribunal de Bobigny (département Seine-Saint-Denis, banlieue parisienne) pour le cabinet de l’avocat français PITCHER, l’aérienne Air Sénégal est engluée dans un ciel tumultueux.

Le patron du département de l’exploitation de la Compagnie Cheikh Seck à jeté l’éponge, rapport des sources de Confidentiel Afrique. Ce dernier occupe ce poste stratégique depuis 2018.

Sélectionné pour vous : Aéroport de Paris : Un avion Air Sénégal endommagé, la compagnie aérienne sort du silence

D’autres sources vraisemblables renseignent qu’il a simplement été rétrogradé et bombardé simple pilote, son métier d’origine.

Et que la pression managériale pourrait être à l’origine de sa décharge sur sa demande de quitter ses fonctions de directeur de l’exploitation des entreprises.

« Je pense qu’il a demandé à rester comme simple pilote » confie une source interne. Ce qui pourrait être le cas dans ce jeu de chaises.

En fonction à la tête du département de l’exploitation d’Air Sénégal depuis 2018, Cheikh Seck rejoint le certiinement de l’équipage du cockpit du pavillon sénégalais, qu’il connaît parfaitement.

Il appert que la cohabitation entre le Directeur Général Ibrahima KANE et certains chefs de départements de la compagnies n’est pas bien huilée pour ne pas dire inflexible.

Le clair-obscur du départ du français Jérôme Maillet il y a quelques mois l’on s’est rappelé avait pollué la compagnie avant que ce dernier ne rétablisse la vérité des faits. Interrogé, Jérôme Maillet reclus dans sa région de Bretagne en France avait balayé d’un revers de main les informations sur son désaccord avec le haut établissement de la Compagnie révélée par nos confrères d’Afrique Midi.

Selon nos informations, Cheikh Seck devrait terrir comme simple pilote.

Son activité de base qu’il avait quittée pour chauffeur le département de l’exploitation d’Air Sénégal en 2018.

La date d’effet est prévue ce jeudi 30 juin 2022, tirée des sources autorisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *