Le khalife des Niassènes qui est arrivé hier à Dakar, livre les secrets de sa médiation réussie au Soudan.

« Le succès obtenu au Soudan n’est rien d’autre que le reflet de la puissance spirituelle des grandes figures religieuses du Sénégal qui lui ont donné la force et le courage de s’engager », a déclaré Cheikh Mahi Niass, repris par Vox Populi.

Sélectionné pour vous : Escale du Khalif de Médina Baye à Niamey: La peur d’un petit fils de Baye Niass

« Cheikh Oumar Tall, El Hadji Abdoulaye Niass, El Hadji Malick Sy, Cheikh Ahmadou Bamba et Mawlana Cheikh Al Islam, m’ont motivé. J’ai juste suivi le chemin de ces hommes de valeur », notamment souligné.

Le Khalife qui a rencontré les différents protagonistes, d’ajouter : « Ils m’ont écouté, on a discuté, on s’est entendu et ils ont accepté de déposer les armes. Ils ont signé même avant d’aller voir le président. Vraiment, on rend grâce à Dieu.  »

La précise qu’il s’agit d’une victoire du Sénégal qui « n’est pas un petit pays » bien qu’il (NDLR : Cheikh Mahi Niass) soit « un simple citoyen Kaolackois ».

Le Khalife de la Fayda Tidjaniya précise également que ceux qu’il a rencontrés ne sont pas faciles à affronter. « Quand tu les regardes, ils ne sont pas accueillants comme Madame Mimi Touré que je vois-la », ironise-t-il,

Selon son porte-parole, les Soudanais ont toujours cru que la paix ne pouvait se faire sans apport de Cheikh Ibrahima Niass, c’est la raison pour laquelle, il a invité les fidèles à cultiver les bonnes actions.

« Quiconque s’identifie à Baye Niass doit rester dans le droit chemin pour servir de modèle », at-il attribué.

Le Khalife général de Médina Baye, Cheikh Mahi Ibrahima Niass, ne compte pas s’arrêter dans sa démarche d’œuvrer pour la paix dans le continent.

Cheikh Mahi Ibrahima Niass annonce une prochaine visite à Bamako pour trouver une solution à la crise malienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *