L’affaire François Mancabou décédé à l’hôpital principal de Dakar suite à sa garde à vue au commissariat central de Dakar va-t-elle restera un « crime » sans châtiment.

L’enquête de la police pour élucider la mort de ce supposé membre de la « force spéciale » n’a épinglé personne, rapporte Les Echos. Du moins pour le moment. Les conclusions de l’enquête de la police n’ont indexé personne. En clair, il n’y a pas de coupable(s). C’est dire que la famille de feu Mancabou doit se contenter de l’autopsie qui révèle que la victime est décédée d’une «fracture du rachis cervical» ayant entraîné des «complications neurologiques». Une blessure que le défunt s’est infligée tout seul, d’après la police, en cognant violemment la grille de ses cellules lors de sa garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la « Force spéciale ». La balle est dans le camp du procureur qui décide de poursuivre l’affaire ou de le classer sans suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.