Aller au contenu

Docteur Alfousseyni Gaye at saisi Amnesty

Docteur Alfousseyni Gaye ce gynécologue qui a examiné Adji Sarr quelques heures après qu’elle a déclaré avoir été violée par Ousmane Sonko, menacé de mort, a finalement saisi Amnesty international.

Son Directeur exécutif de la section Sénégal, l’organisation de défense des droits de l’homme a demandé hier une protection de la part du ministère de l’Intérieur.

→ EN LIRE AUSSI : Covidgate : le ministère de la Microfinance pris en flagrant délit

Une lettre devrait être adressée à Antoine Félix Diome dans ce sens. Amnesty n’exclut pas d’attirer l’attention de la communauté internationale.

Le gynéco est en danger. Il est persécuté et toujours menacé de mort. Al Fousseyni Gaye craint « son élimination physique ». Et pour cause, « il ne se passe pas une semaine, sans que son véhicule ne soit attaqué dans la circulation ».

→ EN LIRE AUSSI : Rapport de la Cour des comptes : La promesse ferme du Gouvernement

Et quand le « descend de sa voiture pour s’enquérir de la situation, c’est souvent son téléphone que des gens cherchent à lui vol ». Inquiet, le gynéco a décidé de briser le silence à travers une interview accordée à Kewoulo : « j’ai peur pour ma vie ».

Toutefois, lors de ses auditions devant le doyen des juges, le Dr Alfousseynou Gaye a toujours exprimé « ses inquiétudes par rapport aux nombreuses agressions qu’il subit ». Par ailleurs, le Dr Gaye martèle qu’il « n’est ni de près, ni de loin mêlé à un complot quelconque ».

→ EN LIRE AUSSI : Situation d’Edouard Mendy à Chelsea : L’entraîneur Graham Potter se prononce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *