En débarquant à la tête de l’Equipe Nationale du Sénégal, Aliou Cissé connaît une situation tumultueuse avec des internationaux.

Avant que la machine ne soit véritablement en bonne marche et dans la bonne direction, Aliou Cissé s’est-il longtemps gratté les dreadlocks ? Fort de son caractère, le sélectionneur des Lions a constitué aujourd’hui un groupe solide ici à été capable d’aller gagner la première Coupe d’Afrique des Nations du Sénégal et de rivaliser avec n’importe quel adversaire au monde.

Sélectionné pour vous : Saliou Ciss, salaire, jeu des lions…: Les confidences d’Aliou Cissé

Mais bien avant d’en arriver là pour se mettre dans la tranquillité, le sélectionneur avoue avoir fait face à une gestion pour le moins compliquée. En effet, dans un entretien accordé au quotidien national Source A, Aliou Cissé raconte de fâcheux déboires connus avec des internationaux sénégalais. Une situation proche du départ ou double dans son équipe.

«Quand je prenais cette équipe, des joueurs sont venus me dire« si je ne suis pas titulaire ne m’appelle plus. Ils m’ont dit que « si je viens dans cette équipe nationale c’est pour être titulaire ». D’autres, tu les convoques le lundi, ils arrivent le mercredi à l’entraînement. Mais aujourd’hui, ce sont les cadres qui viennent en premier, car ils connaissent leurs devoirs »à t-le révélé.

Mais pour le sélectionneur, désormais, tout se dirige dans la bonne direction avec le bon groupe. «Aujourd’hui vous dites regroupement lundi midi à 11h30 mes joueurs sont là. Et si on en est arrivés là, c’est parce qu’ils connaissent la sacralité du maillot et personne ne peut être au-dessus du maillot. Et à chaque fois, mes garçons contribuent à développer cet esprit et c’est l’occasion de les féliciter. « 

wwsport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.