Pendant plus de 3 tours d’horloge, des révélations ahurissantes ont été faites, sur l’organisation de Miss Sénégal, dirigée par Amina Badiane. C’était ce vendredi soir lors d’un live de Mariama Kébé alias Mamico Coco sur Instagram. Avec plus de 18 000 personnes qui le suivent en temps réel, mademoiselle, presque mademoiselle, les membres du comité d’organisation se sont exprimés anonymement ou à visage découvert. Prostitution de luxe, chantage, abus, exploitation de la prostitution. Les accusations et les révélations sont sérieuses ! En cas de preuve, Amina Badiane risque de perdre non seulement la présidence du comité d’organisation de Miss Sénégal mais devra également dénoncer à la justice.

« Ils mettent de l’argent sur la table pour coucher avec les filles »

Sélectionné pour vous : Affaire Miss Sénégal : nouveau rebondissement, le ministère de la Femme entre en jeu

Ses propos ont choqué les gens qui ont regardé l’émission d’hier. S’exprimant de manière anonyme, un homme a déclaré qu’il était chargé d’établir le contact entre les hommes à la recherche de viande fraîche et le comité d’organisation. Il les appelle « partenaires diplomatiques ».

« Je fais ça depuis presque 3 ans, quand j’ai eu assez d’informations sur les clients et leurs pratiques, on m’a donné un visa pour pouvoir vivre à l’étranger. Quand je faisais ce travail, ces hommes ont mis beaucoup d’argent sur la table et ont choisi avec quelles filles ils pouvaient avoir des relations sexuelles. Si Amina dit qu’elle peut payer 200 millions, c’est la vérité car ce métier lui permet d’avoir bien plus », révèle le monsieur. On vous épargne les détails sordides de sa confession devant tous les sénégalais et en direct. De ses paroles, nous apprenons que les ratés étaient des marchandises à livrer aux meilleurs enchérisseurs.

Ses propos frappent le comité organisateur et confirment le réseau de prostitution qui y existe.

« Amina Badiane n’est qu’un pion, ce réseau est bien plus grand et organisé qu’on ne le pense », ajoute-t-il.

Répondant à la question s’il n’avait pas de regrets, il a dit : « Seulement à mi-chemin, parfois je dors. J’ai quitté cet environnement mais je voulais donner ce témoignage. ».

« Vous maltraitez les miss »

Un autre homme, Saliou, lui emboîte le pas. « Je travaille dans le comité d’organisation de Miss Sénégal et les miss me connaissent très bien. C’est après ce scandale que j’ai appris les mauvais traitements subis lors des compétitions. Ce qui m’a le plus blessé, c’est quand les Miss 2020 ont dit qu’elles avaient été expulsées de leur hôtel, les mains vides. C’est inhumain ! Aussi, j’ai appelé certains aujourd’hui pour leur demander pourquoi ils ne m’avaient jamais dit », a-t-elle déclaré, la voix remplie d’émotion.

« Je parle à Amina Badiane, il faut qu’elle arrête ! Elle est hautaine et sa façon de communiquer est à revoir. Il ne peut pas être président, avoir tant de filles à sa charge et se permettre de mal se comporter avec elles ! Le comité n’appartient pas qu’à Amina mais aussi à nous qui travaillons jour et nuit pour avancer ».

Concernant les charges du procureur, Saliou a déclaré qu’il ne pouvait pas en parler. Ce dont il est témoin, c’est « l’arrogance du président et les mauvais traitements qu’Amina Badiane inflige aux participants ».

seneweb

SeneNews est le site d’actualité sénégalais couvrant l’actualité politique, l’actualité économique, l’actualité sportive et l’actualité sociale. Vous pouvez retrouver notre fil d’actualité tous les jours. De plus, l’actualité en temps réel, le suivi du fil d’actualité du sport au Sénégal et dans le monde, l’actualité sur les célébrités et les tendances de la mode et de la beauté, toutes les vidéos publiées sur le web concernant l’Afrique et le Sénégal, ainsi que comme la vie étudiante. Présent également sur tous les réseaux sociaux Facebook, Twitter, YouTube, Tiktok, Instagram, … SeneNews propose une large gamme d’articles. Vous pouvez également consulter tous les articles Premium SeneNews qui sont mis à disposition de nos lecteurs. Nos applications mobiles sont également disponibles en téléchargement gratuit sur l’Apple Store et sur Google Play Restez connecté avec le Sénégal et l’Afrique grâce à tous les canaux d’information mis à disposition par votre journal en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.