Avant le début de la saison 2022 – 2023, le 1er juillet prochain, la FIFA a adopté de nouveaux règlements. Comme rapporté par Mundo Deportivo, l’instance dirigeante du football a convoqué l’Assemblée Générale du Conseil International ce lundi, à Doha. D’après le journal Espagnol, plusieurs modifications majeures ont été avancées dans le foot.

La première modification concerne la règle numéro 3, ici elle concerne les 5 changements. Jusqu’à présent, ces 5 changements étaient une mesure temporaire en raison de la pandémie. Ils seront désormais permanents. Et les trois fenêtres de changements sont maintenues pendant le match en plus de la pause. En prolongation, les équipes ont droit à un changement supplémentaire.

Sélectionné pour vous : Mondial-Possible disqualification : Le verdict de la FIFA est tombé pour l’Equateur, logé dans la poule du Sénégal

La deuxième modification vient de la règle 12 concernant les fautes de main et la conduite incorrecte, avec une précision de taille concernant l’infraction de la main du gardien de but. « Lorsqu’un joueur empêche un mais ou une occasion de mais évident de l’équipe adverse en commettant une faute de main, il doit être expulsé, quel que soit l’endroit où il se produit (à moins qu’il est du gardien de mais dans sa propre surface. « L’IFAB (démembrement de la FIFA qui modifie les règles du foot) plaide cette précision car elle comprend qu' » il pourrait être mal interprété que le gardien puisse être expulsé pour avoir touché le ballon de la main dans sa propre zone. Par conséquent, cette clarification a été ajoutée à la section ‘Délits de licence’ de la règle 12″.

Un autre des enjeux capitaux soir le hors-jeu, tant du point de vue des assistants vidéo que des configurations plus accessibles. Le hors-jeu semi-automatique, présent à la Coupe arabe et à la Coupe du monde des clubs, est toujours à l’étude et une décision ne sera pas prise lors de la réunion de ce lundi. Mais tout porte à croire qu’elle sera adoptée car l’IFAB, à travers un écrit, les femmes sont accordées à la FIFA sur ces modifications.

Un autre changement est dans la règle 10 où désormais, en cas d’attinte de la séance de tirs au but « les membres du personnel d’entraîneurs peuvent également être expulsés ».

La dernière grande modification concerne la règle 14 concernant les sanctions et le poste du gardien de but. Voici le nouveau texte : « (…) Au moment de la frappe, le gardien de but doit avoir au moins une partie d’un pied en contact direct avec la ligne de but, sur ou derrière les cellules ». Cette explication est due au fait qu’auparavant le gardien devait avoir au moins une partie d’un pied touchant ou marchant sur la ligne de mais au moment de l’exécution d’une peine maximale (soit isolé, soit intégré dans la séance de tirs au but). Par conséquent, dans le cas où le gardien de but avait un pied devant la ligne de but et autre pied derrière, cela était considéré comme une infraction technique même si aucun avantage illégitime n’était obtenu. Le texte a été reformulé afin de ne pas pénaliser ladite position.

Il est également prévu d’aborder les substitutions de commotion cérébrale.

avec AfriqueSports

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.