Aller au contenu

La nomination de Serigne Bassirou Guéye fait déjà polémique

Hier, c’est par le décret n° 2022 – 2010 du 1er décembre 2022 que le président Macky Sall a annoncé la nomination de Serigne Bassirou Guéye comme Président de l’Office national de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC). Une nomination ici n’a pas tardé à faire polémique.

Seybani Sougou : « A L’OFNAC, Serigne Bassirou GUEYE fera ce qu’il sait mieux faire au monde : falsifier des rapports »

→ EN LIRE AUSSI : Serigne Bassirou Gueye nommé président de l’Ofnac en remplacement de Seynabou Ndiaye Diakhaté

« La nomination de Bassirou GUEYE (ex-procureur délinquant) à la tête de l’OFNAC est une insulte au statut de droit et de bonne gouvernance. L’arrêt de la Cour de Justice de la CEDEAO en date du 29 juin 2018 a démontré que l’ex Procureur de la République avait agi comme un vulgaire délinquant dans l’affaire Khalifa SALL. Les termes de cet arrêt sont accblants »écrit le juriste Seybani Sougou.

« A L’OFNAC, Serigne Bassirou GUEYE fera ce qu’il sait mieux faire au monde : falsifier des rapports et tenter (en vain) d’effacer les preuves des prédateurs et voleurs de deniers publics (crimes économiques commis par les malfrats du régime de Macky SALL). Il ne faut point en douter : lorsque l’horloge des citoyens libres du Sénégal sonnera (la fin de ce régime moribond), la priorité sera de nettoyer les écuries d’Augias de tous les voyous et faussaires de la République ; sans état d’âme »at-il ajouté.

→ EN LIRE AUSSI : Mondial : Une vidéo de Lionel Messi crée la polémique, « c’est irrespectueux de sa part » (vidéo)

Même son de cloche chez Elimane Kane

Sur Twitter, Elimane Kane, président de Legs Africa, a ramé dans le même sens. « En nommant l’ancien procureur Serigne Bassirou Gueye au sein de l’Ofnac, le Président Macky Sall réaffirme sa volonté de saborder définitivement l’organe national de lutte contre la corruption qui est une exigence de la convention de Marida. Il nomme celui qui n’a jamais voulu donner suite aux rapports de l’Ofnac déposés au parquet. Cette entreprise d’affaiblissement de l' »Ofnac a commencé depuis l’éviction de Mme Nafi Ngom »at-il écrit sur le réseau social.

→ EN LIRE AUSSI : Mondial – Pierre Ménès se joint à la polémique après Ghana v Portugal : « C’est une honte »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *