En direction de l’élection présidentielle de 2022, les soutiens se multiplient pour le candidat déclaré du Parti démocratique sénégalais (Pds) Karim Wade. Après avoir participé au score de l’intercoalition Yewwi-wallu lors des élections législatives du 31 juillet dernier, le leader du Grand mouvement pour le développement du Sénégal (Gmds) Serigne Momar Sokhna, se dit plus que jamais déterminé à accompagner Wade-fils pour 2024 .

« Gounguë Karim en 2024 » est le nouveau slogan de Serigne Momar Sokhna. «Après analyse des résultats des élections législatives, nous avons évalué notre compagnonnage de soutien à Karim Wade. Nous avons décidé de maintenir le cap pour 2024. Karim Wade est le candidat idéal pour le développement du Sénégal », a déclaré Serigne Momar Sokhna.

→ LIRE AUSSI : Grosses révélations de Guy Marius Sagna : « A Ouest Foire, Macky Sall et Marième Faye ont … »

Le président du Gmds accuse Macky Sall de ne pas respecter le protocole de Massalikoul Jinann qui avait convenu avec le khalife général des mourides. «Après la réconciliation entre Maître Abdoulaye Wade et Macky Sall grâce à la médiation de Serigne Mountakha Mbacké, l’ancien président a tenu sa promesse en allant au palais rendre visite au chef de l’État. En revanche, Macky Sall devait respecter la notoriété du khalife et matérialiser ces retrouvailles avec l’ancien président de la République Abdoulaye Wade », regrette-t-il.

Et c’est pour ajouter : « Macky Sall doit savoir que Wade a toujours été généreux envers lui. Parce qu’il a occupé les fonctions les plus importantes de la République sous son régime. » Serigne Momar Sokhna dit travailler depuis longtemps avec son mouvement pour le développement du pays. Engage et déterminé à porter la candidature de Karim Wade en 2024, le lance un appel au président Macky Sall qu’il juge seul maître du jeu politique.

→ LIRE AUSSI : Serigne Habib Sy est catégorique : « ça va mal se finir si Macky Sall… » (Vidéo)

«Aujourd’hui, je veux dire au président Sall de prendre ses responsabilités devant la situation politique de ses opposants. Il est à quelques mois de la fin de son deuxième et dernier mandat. Il doit se ressaisir et arrêter d’écouter les faucons du palais qui lui font croire à une possible troisième candidature chimérique pour 2024. Il doit r récompenser son mentor politique en faisant seulement non revenir Karim Wade, mais en permanent à tous les otages politiques de participer installée à la Présidentielle de 2024 », avec le souteneur de Karim Wade.

→ LIRE AUSSI : Macky Sall à Dakar pour la Mecque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.