Le directeur général de l’agence nationale de sécurité routière, Cheikh Omar Gaye a révélé ce mercredi, que l’insécurité routière fait perdre près de 163 milliards de nos francs à l’Etat. L’a fait cette déclaration en marge d’une cérémonie de lancement d’un programme de sensibilisation des élèves, diffusée par l’ambassadrice de l’Union Européenne au Sénégal.

« L’insécurité routière fait perdre à l’État près de 3 à 4 points de PIB, près de 163 milliards de pertes par an dus aux externalités négatives liées à cette dernière  », at-il révélé. Par ailleurs, le directeur général de l’agence nationale de sécurité routière se réjouit des efforts réalisés par notre pays pour réduire le nombre de tués et de blessés graves sur les routes à 50 %, conformément aux nouvelles orientations des Nations Unies.

« Naturellement, le Sénégal s’y est engagé. Et là on est dans l’élaboration de la stratégie nationale de sécurité routière pour les 10 ans, qui nous permet d’inclure et de fédérer toutes les forces vives pour aller dans l’atteinte de ces objectifs », dit-il.

Pour sa part, l’ambassadrice de l’Union européenne a exprimé sa satisfaction pour la réussite du lancement de la phase pilote de ce programme de sensibilisation des élèves sur la sécurité routière et plaide pour un déploiement effectif sur l’ensemble du territoire national.

« Cette visite se passe dans le cadre de notre programme d’accompagnement de la politique du Sénégal en matière de gouvernance des transports. Nous venons de passer un très bon moment avec les enfants de CM2. Une formation leur a été refusée par l’un de nos partenaires. Les enfants sont particulièrement vulnérables aux risques liés à la route, mais sont aussi des grands avocats de ses bonnes pratiques auprès de leur famille  », déclaré la diplomate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.