Ce vendredi, le Syndicat autonome des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal (SAMES) détient le bras de fer pour la libération de leurs camarades en depuis le décès de Mamy Doura Diallo et de son bébé en couches au centre de santé de Kédougou. En effet, ledit syndicat a décrété un gris de 24 heures pour publicité de la « libération immédiate » du gynécologue, Léonce Mbade Faye et deux de ses collaborateurs.

 » La SAMES mobilise et engage tous ses membres dans un premier plan d’action avec une grève de 24 heures ce vendredi pour exiger le respect de la dignité des agents de santé et se réserve le droit d’user de tous les moyens légaux pour la libération immédiate du gynécologue Léonce Mbade Faye et de ses collaborateurs», Renseigne le communiqué du SAMES.

→ LIRE AUSSI : Mort atroce de Mamy Doura Diallo : Les Sénégalais racontent leurs calvaires dans les hôpitaux

Par ailleurs, le SAMES demande l’ouverture d’une enquête effectuée et sérieuse pour situer les responsabilités. Sur ce, la prise  » l’avis en témoin et tient le gouvernement pour responsable de toutes les conséquences pouvant découler de cette situation ». Dans le communiqué, les syndicalistes exigent ainsi la libération de l’équipe du bloc opératoire de Kédougou.

 » Le SAMES présente ses condoléances attristées aux proches et aux parents de la victime, décédée malheureusement malgré l’engagement de l’équipe du bloc opératoire», regrette le SAMES.

→ LIRE AUSSI : Décès de Doura Diallo avec son bébé: Le médecin-chef du district de Kédougou sort du silence

→ LIRE AUSSI : Décès de Mamy Doura Diallo : La demande inattendue du Satsus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.