Aller au contenu

Les nouvelles ne sont pas bonnes pour Salman Rushdie

« Les nouvelles ne sont pas bonnes ». C’est ce qu’annoncéit, vendredi soir au New York Times, agent de Salman Rushdie, Andrew Wylie, quelques heures après que l’écrivain a été agressé.

Visé depuis plus de 30 ans par une fatwa de Iran, l’auteur des « Versets sataniques » a été placé sous respirateur après avoir été poignardé au cou et à abdomen, lors d’une conférence qui se comporte dans l’État de New York . Son agresseur, un homme de 24 ans, a été arrêté sur les lieux de l’attaque.

→ LIRE AUSSI : Vacances au Sénégal : Gilles Verdez avec ses compagnons Fatou, l’image qui déplaît fortement en France

Placé sous respirateur artificiel

« Salman va probablement perdre un œil, les nerfs de son bras ont été sectionnés et il a été poignardé au niveau du foie »a detaillé son agent en précisant que l’auteur de 75 ans, avait été placé sous respirateur artificiel.

Immédiatement après son agression, sur l’estrade de l’amphithéâtre d’un centre culturel à Chautauqua, au nord-ouest de l’État de New York, Salman Rushdie avait été transporté en hélicoptère vers l’hôpital le plus proche où il a été mis en urgence, a précisé devant la presse le major de la police de l’État de New York, Eugene Staniszewski. L’animateur de la conférence, Ralph Henry Reese, 73 ans, a, lui, été « Béni légèrement au visage ».

→ LIRE AUSSI : Qui est Hadi Matar, l’homme d’origine libanaise ici attaqué Rushdie ?

→ LIRE AUSSI : Ballon d’Or 2022, la déclaration très osée de Kylian Mbappé : « Pour le Top 3, je dis Sadio Mané… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *