Aller au contenu

Les ressortissants sont remontés contre le Sénégal

La frontière entre le Sénégal et le Mali est restée fermée malgré la levée des restrictions. Depuis l’arrivée de la junte malienne, les chefs des États de la CEDEAO ont décidé de fermer toutes les frontières avec le Mali pour dénoncer le coup d’État militaire. Un embargo est imposé aux autorités du Mali, une interdiction qui a duré plus de six mois avant que ces autorités ne décident de réouvrir les frontières.

Dans ce reportage, la communauté vivante malienne au Sénégal lance un message aux chefs des Etats des pays membres de l’organisation de la CEDEAO.

Sélectionné pour vous : Le Cnp salue la levée des sanctions contre le Mali

Selon ces maliens vivant sur le sol sénégalais à cause de leurs activités de commerce, le pays de la « téranga » est le grand perdant.

Car la plupart des produits du Mali transitent au port du Sénégal avant d’entrer au Mali. Ils expliquent aussi leur souffrance pendant ces mois de blocage des transporteurs routiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *