Aller au contenu

L’Etat du Sénégal peut-il être poursuivi pour sa gestion de l’affaire Kéne Ndoye ?

Kéne Ndoye s’est fait connaître du grand public lors du 10e championnat d’Afrique d’athlétisme à Yaoundé en 1996, à l’âge de 18 ans. Le Sénégalais a remporté la médaille d’or au triple saut. Lors des Championnats d’Afrique de 1998 à Dakar, Kéne Ndoye est monté deux fois sur le podium et a remporté une médaille d’argent au saut en longueur et une médaille de bronze au triple saut. Des années plus tard, l’athlète a élevé son niveau en devenant deux fois championne d’Afrique du triple saut lors des Championnats d’Afrique 2000 en Algérie et 2004 à Brazzaville. En 2003, Kéne a été médaillée de bronze au triple saut lors des Championnats du monde d’athlétisme en salle à Birmingham, en Angleterre.

Le champion du triple saut a également terminé sixième aux Jeux olympiques d’Athènes en 2004 et dans la même position au triple saut aux Championnats du monde d’athlétisme 2003 à Paris et aux Jeux d’Helsinki en 2005. Sa dernière compétition internationale a eu lieu aux Jeux Africains de Maputo en 2011, où elle a terminé deuxième au triple saut. Tout au long de sa carrière professionnelle, Kéne Ndoye a remporté un record de 12 médailles aux Championnats d’Afrique d’athlétisme. On peut dire que Kéne a été une grande réussite de l’athlétisme sénégalais, surtout féminin. Cependant, malgré ce riche palmarès, elle n’a jamais reçu de prime.

→ LIRE AUSSI : Il y a quelques semaines, Kène Ndoye s’est rendu au ministère des Sports pour réclamer ses primes et a été humilié par…

Un an après son score à la compétition internationale de Maputo, Kéne Ndoye est tombé malade. L’athlète internationale souffrait de polyarthrite, une maladie dégénérative. Pire encore, faute de moyens financiers, elle ne cessait de réclamer les primes qui lui étaient dues par les dirigeants sportifs. Et jusqu’à sa dernière sortie, l’entraîneur de triple saut n’a cessé de réclamer son argent :  » Ce que j’ai toujours réclamé, ce sont mes primes depuis 2006. Je n’ai jamais reçu de prime malgré toutes les médailles que j’ai gagnées dans ma carrière. Dans ma carrière, j’ai remporté 13 médailles africaines, une médaille mondiale et deux médailles islamiques. Un cri déchirant qui a longtemps été ignoré par les autorités sénégalaises en charge du sport et en particulier de l’athlétisme. Malheureusement, après dix ans de lutte, Kéne décède dans la nuit du 13 au 14 février 2023, à l’âge de 44 ans. C’est alors, après son décès, que l’État est intervenu au nom du ministre des Sports Yankhoba Diatara pour remettre la somme de 10 millions à la famille de Kéne Ndoye. Mais de nombreux proches de l’athlète étaient présents lors de la présentation des condoléances par la délégation. Certains affirment que le ministre des Sports n’a donné qu’un million de FCFA à la famille. SeneNews a posé la question suivante : l’Etat du Sénégal peut-il être poursuivi pour sa gestion du cas de Kéne Ndoye ?

→ LIRE AUSSI : Décès de Kéne Ndoye : Yankhoba Diatara verse le solde des primes du défunt de 2007 à 2021

Suite à l’argumentation de Mbaye Ndiaye, juriste interne au cabinet de Me Fatou Ndiaye Touré  » Si Kéne Ndoye a été envoyée à l’étranger par l’Etat du Sénégal, ses primes sont obligatoires. Et maintenant qu’elle n’est plus parmi nous, ce sont ses héritiers qui doivent bénéficier de ces primes. » . Or, explique Mbaye Ndiaye,  » . les légataires doivent d’abord disposer d’un jugement de succession avant d’entamer une procédure » .

En effet, tout héritier ou personne désignée par la famille de Kéne Ndoye peut obtenir un jugement de succession. Il suffit d’une demande écrite adressée au président du tribunal départemental, d’un extrait du registre des actes de décès du défunt, d’un extrait du registre des actes de naissance des enfants du défunt, des actes d’état civil des ascendants (père et/ou mère), d’un extrait du registre des actes de mariage, et du versement de 2.400 FCFA au bureau de l’enregistrement et du timbre à partir des fiches de règlement établies par le greffier du tribunal principal. En outre, le représentant de la famille doit comparaître avec deux témoins munis d’une pièce d’identité. Le juge procédera à une enquête sommaire pour déterminer le jugement demandé. Le délai d’exécution d’un jugement de succession varie de 15 jours à 3 mois.

→ LIRE AUSSI : Macky Sall s’exprime après le décès de l’athlète Kene Ndoye

Après avoir obtenu ce document, l’avocat poursuit : le représentant de la famille de Kéne Ndoye peut maintenant envoyer une lettre à la Fédération sénégalaise d’athlétisme pour demander ses primes non payées de 2007 à 2021. Si le représentant reste sans réponse pendant 15 jours, il peut se tourner directement vers le ministère des Sports. Et si ces autorités sportives ne répondent pas favorablement, la famille de Kéne Ndoye peut envoyer une lettre de décharge à l’agent judiciaire de l’Etat..

Ainsi, si après 15 jours la réponse de l’agent judiciaire de l’État n’est pas satisfaisante, le greffier conseille à la famille du sportif international de s’adresser au tribunal de grande instance.  » C’est sur la base de la réponse de l’agent judiciaire de l’Etat que le représentant de la famille déposera un acte d’assignation auprès du tribunal de grande instance, en y joignant toutes les démarches qu’il a effectuées. » .

Mais le juriste souligne que  » la famille doit disposer de tous les justificatifs de toutes les compétitions auxquelles l’athlète devait participer avec le montant des prix » .

Maintenant, lors du procès, l’agent judiciaire de l’État fera face à la famille de Kéne Ndoye pour défendre les intérêts de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *