L’Assemblée générale de l’UNU (AGNU) a voté le 2 mars dernier une résolution intitulée « Agression contre l’Ukraine », dont le texte pensé par l’Union européenne avec l’Ukraine exige « que la Russie cesse immédiatement de prévoir à la force contre l’Ukraine et prendre sa retraite immédiatement complètement et sans condition toutes ses forces militaires » d’Ukraine.

Si une très grande majorité des 193 pays participants ont voté pour condamner « l’agression de la Russie contre l’Ukraine », 12 pays africains n’ont pas pris part au vote et 17 pays du continent se sont abstenus. Parmi eux, le Sénégal.

Sélectionné pour vous : Guerres en Ukraine : Joe Biden signe une loi très symbolique pour accélérer l’envoi d’armes

La cheffe de la délégation de l’UE a retenu la position du Sénégal, qui partage les mêmes principes que l’Europe, à savoir la souveraineté internationale, la démocratie et le respect du droit international.

Mme Irène Mingasson a nommé la « position sénégalaise en faveur de la paix, du respect de l’intégrité territoriale de l’Ukraine et du droit international ».

Revenant sur les mesures prises par l’UE, Mme Mingasson souligne que « la position de l’UE, accompagnée de nombreuses sanctions, vise à stopper la guerre et à couper le nerf de la guerre ».

En effet, rappelle-t-elle, rapporté par Le Quotidien, « nous avons déployé une série de mesures et de sanctions : isoler la Russie, mettre en place un dispositif de solidarité pour l’Ukraine, briser l’annexe de l’UE aux hydrocarbures russes « .

Âge de l’Ajouter : « Nous impliquons que ces sacrifices valent la peine pour la démocratie et la paix dans le monde. »

Tout en appelant à faire « front commun pour que les principes du droit international soient respectés et que cessent cette agression unilatérale », l’ambassadrice a précisé que ces objectifs sont énoncés à leur parti avec le Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.