Aller au contenu

Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale : le Sénégal champion d’Afrique…

Le Sénégal est le champion ouest-africain de la lutte contre la mortalité maternelle, infantile et néonatale.

En 2021, le rapport sur les progrès mondiaux et les projections pour les Objectifs de développement durable (ODD) dans la région de l’Afrique de l’Ouest indiquait que la mortalité maternelle était estimée à 347 décès pour 100 000 naissances vivantes ; la mortalité néonatale à 31 pour 1 000 naissances vivantes.

→ LIRE AUSSI : Dakhla (Maroc) : le décompte macabre se poursuit

Le document indique également que les besoins non satisfaits en matière de planification familiale sont importants, 43 % des femmes seulement répondant à leurs besoins en la matière.

Pire encore, les taux de malnutrition chronique sont élevés, allant de 21,2 % à 42,2 % dans la sous-région, avec un pic de 29,9 %. Le document souligne que l’anémie chez les femmes enceintes reste élevée (63,6 %) et que le taux d’allaitement maternel exclusif, qui varie de 19,2 % à 47,8 % selon les pays, doit être amélioré.

→ LIRE AUSSI : Sonko, la résistance d’un homme debout (Par Me Koureyssi Ba)

Cependant,  »au Sénégal, des efforts considérables ont été consentis par l’ensemble des acteurs pour améliorer ces indicateurs de santé maternelle et infantile. Le taux de mortalité maternelle est estimé à 236/100 000 naissances vivantes et le taux de mortalité néonatale à 28/1 000 naissances vivantes. Alors qu’environ 26 % des femmes en âge de procréer utilisent une méthode de contraception moderne, les besoins non satisfaits en matière de planification familiale s’élèvent à 22 %. Enfin, 10 % des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition.

La situation dans la région en termes de santé maternelle et néonatale reste donc préoccupante et nécessite des efforts accrus pour accélérer les progrès afin de respecter nos engagements en matière de couverture universelle des soins de santé primaires essentiels et d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030″, déclare Serigne Mbaye.

→ LIRE AUSSI : Tonnerre : Yewwi Askan Wi met fin à sa société avec Khalifa Sall, Barthélémy Dias et Cie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *