En marge du Conseil des ministres tenu ce mercredi 04 mai 2022, les Chefs de l’État du Sénégal sont revenus sur la gestion de l’eau. Macky Sall est accablé par la série de perturbations dans la distribution de l’eau et de la cherté des factures.

Ainsi, il a pris des mesures idoines, à cet effet. Abordant la question liée à l’approvisionnement en eau potable des populations, les chefs de l’État indiquent que l’accès universel à l’eau potable est une priorité de l’action gouvernementale.

Sélectionné pour vous : Aida Mbodj si prononcée sur le ralliement du maire de Bambey : « On nous l’avait dit et répété mais… »

Sous ce rapport, le Président de la République demande, au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement et au Ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale (avec le PUDC et le PUMA), de éligible, en liaison avec le Ministre des Finances et du Budget, les moyens adéquats pour accélérer l’exécution des programmes d’hydraulique en milieu rural.

Le Chef de l’Etat souligne également la nécessité d’améliorer le système de gouvernance des concessions d’ouvrages hydrauliques en milieu rural et de renforcer l’entretien, la réparation et la fonctionnalité des infrastructures hydrauliques, en relation avec les populations et les organisations communautés de base. Le Président de la République signale, en outre, l’urgence d’accentuer la modernisation des réseaux d’adduction en eau potable de la capitale et de protéger durablement l’approvisionnement en eau potable de Dakar et des villes de intérieur, au regard du développement urbain rapide noté ces dernières années.

Le Chef de l’Etat rappelle, par cette même occasion, l’impératif d’accélérer la mise en œuvre du programme des branches sociales pour les ménages les plus vulnérables dans les quartiers et localités du périmètre défini. Le Président de la République indique au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, l’importance primordiale de préserver la qualité des eaux du système du Lac de Guiers et de veiller à l’optimisation des coûts de production de l’eau potable , en vue de promouvoir l’équilibre financier du secteur et une tarification socialement acceptable aux usagers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.