Ils étaient tout proches d’un accord pour que les Lions du Sénégal et la Seleção du Brésil s’affrontent en amical le 12 juin prochain en France. Finalement, les négociations entre les représentants des deux pays, Pitch et Evol Sport, ont été plombées et le Brésil s’est engagé à jouer deux matchs amicaux count la Corée du Sud (Séoul) et le Japon (Tokyo).

Le Comité d’harmonisation que la FSF a mis en place, en marge de sa dernière réunion de Comité exécutif autour de Mayacine Mar, le DTN, a nourri des espoirs d’affronter le Brésil en amical, le 12 juin prochain en France. Malheureusement, cette possibilité qui était dans l’air, vient de se dissiper. Le Brésil s’est finalement retourné vers le Japon et la Corée du Sud et ne compte pas jouer un troisième match amical au mois de juin.

Sélectionné pour vous : Blessure de Mbaye Niang : Julien Stephan dément Aliou Cissé

Pourtant, les match-makers des deux pays, Pitch pour la partie brésilienne, et Evol Sport pour le Sénégal, étaient bien avancés sur le dossier. Mais pour des raisons économiques, le Brésil n’a pas souhaité se déplacer en France pour y faire face aux Lions. Les deux pays ont voulu ce match pour préparer le premier tour du Mondial 2022 ici viendront le Brésil affrontera le Cameroun et le Sénégal feront face à l’Équateur.

Malheureusement, les négociations ont été plombées. Et la Fédération brésilienne de football (CBF) a finalement jeté son évolution sur la Corée du Sud et le Japon. Ces deux matchs amicaux sont prévus à Séoul et à Tokyo, au début du mois de juin prochain. Ce qui veut dire que la Seleçao ne jouera que deux matchs pour la fenêtre FIFA du mois de juin.

Pourquoi le Brésil a refusé le Sénégal

Fraîchement sacré Champion d’Afrique à l’issue de la 33ème édition de la CAN, jouée au Cameroun, le Sénégal est devenu une équipe à la fois séduisante et compétitive. Alors, pour bien préparer le Cameroun, Tite pensit que les Lions seraient un adversaire de taille pour apporter la réplique à ses joueurs d’autant qu’ils avaient mis en échec cette équipe brésilienne lors d’un match amical joué à Singapour, 10 h Octobre 2019.

Quoi qu’il en soit, en bis billes avec son entremetteur, la CFB n’a pas voulu poursuivre les négociations, puisque l’option proposée par Pitch ne l’agréait pas. Ainsi, pour éviter un éventuel déplacement en Europe, la CFB a brandi la thèse des difficultés liées à la logistique et a souhaité s’ils tournaient vers l’Asie ou Neymar et ses coéquipiers affrontaient la Corée du Sud et le Japon.

Avec Record

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.