Aller au contenu

Michael Raynor, ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, donne son avis sur la question du 3ème mandat.

À un an de l’élection présidentielle de 2024, le débat sur une éventuelle candidature du président Macky Sall à un troisième mandat se poursuit. Alors que le chef de l’État n’a pas encore donné de réponse officielle, Michael Raynor, ambassadeur des États-Unis au Sénégal, a été interrogé sur la question.

Selon lui, la question devrait être résolue par les institutions sénégalaises, ainsi que l’éligibilité des candidats.  » Selon lui, la question du troisième mandat devrait être déterminée par les institutions sénégalaises, ainsi que l’éligibilité des candidats ».Il a tenu ces propos lors d’un atelier de réflexion et d’échange sur le processus électoral, organisé par ‘Nietti Elections’ ce mardi.

→ LIRE AUSSI : Taïba-Sédhiou : Le général Khalif El Hadji Moustapha Sylla aurait rejeté les cadeaux de Macky Sall

C’est aux citoyens du Sénégal d’élire leur chef.« Il a ajouté que le rôle des Etats-Unis, en tant que partenaire extérieur, « est de soutenir les processus et institutions démocratiques dans leur travail », rapporte PressAfrik.

Le diplomate américain a également évoqué la situation politique du pays, caractérisée par des manifestations et des affrontements. Il a déclaré que c’était la nature de la démocratie, qui peut être parfois chaotique. Les tensions sont normales, mais il est important que les citoyens respectent leur espace politique et leur participation pacifique.

→ LIRE AUSSI : Les 10 personnes les plus influentes du Sénégal

Il a toutefois souligné que la démocratie a besoin de beaucoup de travail. « La démocratie est une entreprise en constante évolution. Chaque pays démocratique doit travailler sans relâche et avec détermination pour préserver, renforcer et renouveler ses institutions, mécanismes et libertés démocratiques ».a-t-il déclaré.

Pour cette raison, il croit qu’il est « extrêmement important que les démocraties contiennent des démocraties ». « Même si les pays cherchent à améliorer leurs systèmes démocratiques, il faut reconnaître que la gouvernance démocratique est conçue pour être chaotique, pleine de débats et de compromis ».‘ a-t-il conclu.

→ LIRE AUSSI : ‘Je veux dire merci’, Macky Sall poste des photos de sa mobilisation exceptionnelle (vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *