À l’image de beaucoup de Sénégalais, les chefs religieux, à travers l’Association des Imams et Oulémas du Sénégal, ont également montré leur inquiétude après que le landerneau politique sénégalais a été secoué par des sorties musclées des dirigeants politiques.

Les chefs religieux sont «très inquiets face à la situation actuelle du pays. On note, de part et d’autre, des menaces de mort, des intimidations, des appels à l’insurrection venant surtout de très hautes personnalités politiques. C’est une situation où chaque partie bande ses muscles. Une situation pareille ne rassure pas ».

Sélectionné pour vous : Affaire Sonko – Adji Sarr: Me El Hadji Diouf s’en prend au collectif des chefs religieux

D’après Imam Moctar Ndiaye, la situation actuelle tend inévitablement vers la confrontation. « Dans cette dernière, personne ne va y gagner », lance l’imam. Avant de poursuivre : « Nous lançons un appel solennel à toutes les politiques en lices au calme, à la retenue, surtout au sens de la responsabilité afin de préserver la paix et la stabilité du Sénégal. Privilégions le dialogue et la concertation afin de trouver un consensus fort avant d’aller aux élections législatives. Même s’il faut un rapport de ces derniers. Nous lançons un appel à tous les acteurs politiques à s’asseoir autour d’une table et discuter afin de sortir de cette impasse ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.