Ce samedi 2 avril, le président Macky Sall a procédé au lancement de la semaine départementale de la jeunesse. Mais le discours de Macky Sall durant la cérémonie, évoquant sa politique en faveur des jeunes, semble-t-il était envoyé aux détracteurs de son régime.

« Quand certains parlent, qu’ils parlent de ce qui existe, qu’ils parlent de la réalité, sur des chiffres. Il faut parler sur le réel, sur les choses, sur la réalité du pays, sur son évolution, sur le bilan de l’action du gouvernement et de l’État. On ne juge pas un pouvoir sur la base de wax sa xalaat et sur la base de rien du tout. Car les populations doivent être éclairées. Si on n’a pas travaillé, il n’ont qu’à chercher des gens meilleurs.

Sélectionné pour vous : Nomination d’un ministre-conseiller à Kaolack : la réaction des partisans de Macky Sall

Si on a travaillé, il ne faut pas qu’ils jettent du sable sur notre travail et qu’ils trompent les gens sur la réalité du niveau d’avancement du pays. Et chaque domaine sur lequel ils nous interpelleront, de 1960 à nos jours, nous leur montrerons que nous avons largement doublé ce que nous avons trouvé ici. Dans n’importe ce domaine.

Vous prenez la santé, les types d’hôpitaux que nous avons bâtis il n’y en avait jamais eu au Sénégal. Kédougou, Sédhiou, Kaffrine, Touba et actuellement à Ourossogui, des hôpitaux ultra modernes en un tour de temps. Le centre des maladies infectieuses bâties par le Sénégal, personne ne a fait en Afrique. C’est cache réalité. (…)

Idem dans le domaine de l’éducation, de l’Enseignement supérieur, de la Formation, et même de l’agriculture. L’année dernière, 400 000 tonnes d’arachides ont été exportées en Chine. Quand est-ce que le Sénégal a une fois exporté 400 000 tonnes d’arachides ? Demandez à nos parents agriculteurs s’ils ont maintenant des bons impayés »déclarer les chefs de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.