C’est la tête de listes des suppléants de la coalition de Yewwi. Pour certains, Oumar Sy devait battre Campagna à la place d’Ousmane Sonko du moment que la liste nationale des titulaires est écartée d’office.

Mais Oumar est lucide : « Ousmane Sonko fait un excellent travail dans les compagnies des autres dirigeants à travers le pays. Et il est tout à fait normal que les leaders, avec Ousmane Sonko à leur tête, conduisent la caravane de Yewwi Askan Wi. Personne ne cherche à nous dissimuler nous les suppléants. C’est juste que, malgré l’éjection de nos listes des titulaires, Ousmane Sonko demeure notre tête de listes nationales », précise Oumar Sy, reprise par Les Echos.

Sélectionné pour vous : Cinéma : découvrir de quoi parle le film que vient tourner Oumar SY au Sénégal

Le se veut réaliste. «Je ne peux pas prétendre drainer autant de faute qu’Ousmane Sonko. Il faut le reconnaître, il n’y a que Sonko pour susciter autant de ferveur chez les populations ». témoigne-t-il.

S’il laisse le soin aux leaders de se mobiliser à travers tout le pays, Oumar Sy est par contre sûr d’une a choisi : « la tendance va se renverser à Linguère. Et c’est déjà le début. Les gens de Benno Bokk Yakaar n’en reviennent toujours pas de ce qu’ils ont vu lors du passage de Yewwi à Linguère ».
Abordant la question des maires transhumants qui ont quitté la barque de Yewwi pour les prairies beige-brun, Oumar Sy soutient que cela n’aura aucune incidence sur l’électorat de Yewwi.

« Le soir du 31 juillet, nous aurons une majorité parlementaire et nous commencerons le changement du Sénégal comme le souhaitent les Sénégalais. Nous gardons le même programme législatif ; ce sont les acteurs simplement qui vont changer», Renseigne Oumar Sy, selon qui sa seule et unique ambition actuellement, c’est aller à l’Assemblée et travailler pour son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.