Aller au contenu

Pourquoi tant de marches politiques au Sénégal ( Par Babacar Camara )

« Un jour, je donnerai ma réponse », a dit notre cher, lors de sa dernière interview avec El Hadj Assane Gueye…

Pourtant, il a dit qu’on le voyait bien relever n’importe quel défi, sauf celui de vouloir briguer un troisième mandat au Sénégal. Oui, c’est un discours qu’il pourrait tenir alors que sa priorité est ailleurs : la présidentielle de 2019.

→ LIRE AUSSI : CAN U17 : c’est officiel, le Sénégal jouera contre l’Afrique du Sud en quarts de finale

Cette façon de nier, de jouer sur les mots, n’a rien à apprendre aux jeunes sénégalais. Des centaines de personnes qui ont défendu, comme vous l’avez fait, l’idée que le mandat présidentiel de 2019 sera le deuxième et dernier pour vous, ne savent plus où ils en sont. Monsieur le Président, quelle que soit la décision finale que vous prendrez, la méthode actuelle est antidémocratique. Votre silence sur la question d’un troisième mandat n’est rien d’autre qu’un calcul politique, comme d’habitude. Vous arrivez à la fin de votre deuxième mandat et il n’y a pas de trace de la grandeur d’un homme démocratique mûr. Vous avez le don de vouloir penser que vous pouvez dominer tous les scénarios politiques au Sénégal. Mais ce calcul politique peut vous surprendre, car vous ne savez pas encore que l’opinion publique n’est plus la même qu’il y a 10 ans.

Et quand il s’avère que de l’autre côté, l’ancien Président du CESE fait campagne, il y a de quoi s’organiser…

→ LIRE AUSSI : CAN U17 – Adversaires du Sénégal en quarts de finale : le changement de règlement fait patienter les Lionceaux

Ces derniers, qui ne sont plus en mesure de mobiliser un quart, pensent pouvoir bénéficier d’un vote sanction en 2024. Il faudrait un scénario assez complexe pour le créer, et bien sûr on sait toujours qui a la main sur la corde.

Par ailleurs, je n’ai jamais compris son obsession pour la tenue d’un dialogue politique avec les membres de l’opposition et de la société civile. Un dialogue politique a lieu lorsqu’il y a une crise sur des décisions politiques ou sociales à prendre. Actuellement, la situation est claire et il n’y a pas de crise politique, à moins que vous ne vouliez en créer une par des combines et des manœuvres politiciennes. Toute situation de crise au Sénégal découle directement ou indirectement des décisions que vous avez prises depuis votre arrivée au pouvoir.

→ LIRE AUSSI : ARTP : Abdou Karim Sall annonce de bonnes nouvelles pour les Sénégalais

Babacar Camara

Fait à Golf South, le 05/05/2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *