La date des prochaines élections administratives, fixée au 23 janvier 2022, suscite des envies. Plusieurs candidats à travers des partis politiques ou des coalitions présenteront officiellement leurs programmes aux populations. Déjà à Kaolack, nous assistons quotidiennement à des démonstrations de force d’acteurs politiques en lice pour le poste de maire. Chaque candidat avec son lot de promesses malheureusement oubliées après les élections. Quand un acteur politique promet, il s’engage. Cela crée une obligation envers la communauté, un contrat éthique.

Chers Kaolackois, chers Kaolackois, ce sont des élections locales avec des enjeux. Le mot local est chargé de sens, « l’élection municipale est une élection au cours de laquelle les habitants du niveau le plus bas de l’administration territoriale du pays commun élisent leurs propres autorités ».
Alors notre choix est décisif, le futur maire et son équipe géreront notre destin en tant que Kaolackois/Kolackoises pour une durée de 5 ans. Nous avons vu passer de nombreux maires et Kaolack reste l’une des villes les plus sales, la pire en matière d’infrastructures communautaires.
Il est de notre devoir de changer l’image de Kaolack, la représentation populaire de Kaolack. A ce titre il est du devoir de tous les Kaolackers, pour ces élections administratives, de faire un choix stratégique de leur candidat, de mettre en avant les compétences de chaque candidat, son potentiel mais aussi ses qualités managériales, son futur programme pour notre ville, etc.

Sélectionné pour vous : Lieux de culte et marchés à Kaolack : Serigne Mboup dévoile son programme

Pour ce choix, les femmes constituent un poids important, voire décisif. Nous avons surmonté le temps où les femmes étaient reléguées au rang d’affichistes et ne garantissaient le folklore que des activités liées à la mobilisation sociale au sein des partis. Nous sommes des électeurs et des candidats potentiels. La loi sur l’égalité permet d’améliorer la représentation des femmes dans les instances de décision. Nous votons en faveur des candidats qui ont des programmes de développement pour Kaolack et aussi ceux en faveur des femmes (autonomisation des femmes, lutte contre les violences faites aux femmes) et autres couches vulnérables.

Les femmes n’ont pas besoin de boubou, de voile ou de misère. Nous voulons un autre visage de Kaolack et l’avenir de Kaolack dépend de ses filles et de ses fils.
Pour les autorités administratives, Kaolack n’a pas besoin de violence mais seulement de programmes innovants pour changer enfin l’image quelque peu ternie de la ville.

Mme NDIAYE Dieynaba BA

SeneNews est le site d’actualité sénégalais couvrant l’actualité politique, l’actualité économique, l’actualité sportive et l’actualité sociale. Vous pouvez retrouver notre fil d’actualité tous les jours. De plus, l’actualité en temps réel, le suivi du fil d’actualité du sport au Sénégal et dans le monde, l’actualité des célébrités et des tendances mode et beauté, toutes les vidéos publiées sur le web concernant l’Afrique et le Sénégal, ainsi que comme la vie étudiante. Présent également sur tous les réseaux sociaux Facebook, Twitter, YouTube, Tiktok, Instagram, … SeneNews propose une large gamme d’articles. Vous pouvez également consulter tous les articles Premium SeneNews qui sont mis à disposition de nos lecteurs. Nos applications mobiles sont également disponibles en téléchargement gratuit sur l’Apple Store et sur Google Play. Restez connecté au Sénégal et à l’Afrique grâce à tous les canaux d’information mis à disposition par votre journal en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.