La marée humaine qui a répondu à la manifestation de Yewwi Askan Wi à l’esplanade de la mythique Place de la nation est partie pour faire du grand bruit. Une foule immense acquise à la cause de la coalition Yewwi Askan Wi pour déplorer les décisions du Conseil constitutionnel et autres dérives du régime du Président Macky Sall.

Hier mercredi, cet endroit a été le mur des lamentations où sont succédés à tour de rôle des dirigeants de Yewwi Askan Wi, qui ont asséné des propositions hostiles au président Macky Sall. D’après la conférence des leaders de Yewwi Askan Wi, les législatives ne vont pas avoir lieu si la liste nationale de YAW n’est pas déclarée recevable. Joint au téléphone par SeneNews, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale condamné les propos des leaders de Yewwi Askan Wi. Dans la même logique, Abdou Mbow s’indigne contre Sonko et Cie en déclarant à qui veut attendre que les élections législatives soient bel et bien lieu à date échue.

Sélectionné pour vous : Serigne Mbacke Ndiaye : « Yewwi Askan Wi a échoué, il n’y avait pas 5 000 personnes à l’Obélisque »

Le responsable de l’APR Thiès n’y va pas par quatre chemins pour dire ses vérités après la manifestation de Yewwi Askan Wi. Abdou Mbow, qui s’en prend vertement à ses adversaires, trouve cependant que c’est la démocratie du Sénégal qui est sortie victorieuse de la journée d’hier.  » Le Sénégal a encore montré que c’est une grande démocratie et que les gens peuvent tant qu’ils veulent, dire leurs avis sans problème et manifester quand ils ont des choses à dire ».

Toutefois, le député APR estime qu’Ousmane Sonko a tenu des propos déplacés envers les institutions de ce pays.  » Je m’indigne des propos irresponsables, irrespectueux et immatures des leaders, particulièrement Ousmane Sonko. Il s’est encore illustré par une arrogance légendaire en passant son temps à insulter toutes les personnalités de la République et les Institutions. Ce qui me semble inacceptable, la politique ne se confine pas simplement à la bouche, à l’arrogance, au manque de civisme et à la manipulation, à l’outrage des masses. Encore, une fois, je voudrais dire qu’ils sont dans immagination, dans des rêves, ils sont dans le déni de la réalité « , se désole M Mbow qui demande à la conférence des dirigeants de Yewwi Askan d’être plus responsable en respectant les institutions ».

Sur les propositions de Sonko qui conditionnent la tenue des élections législatives du 31 juillet prochain à la participation de leurs listes nationales, Abdou Mbow se veut catégorique.  » Ni Ousmane ni ces soi-disant des leaders ne peuvent empêcher la tenue des élections législatives le 31 juillet. Le Sénégal a été construit avant leur naissance, la démocratie sénégalaise a été construite avant eux-mêmes et le pays va continuer à marcher avec ou sans eux. Ils peuvent faire leur déclaration mas les populations aujourd’hui ont compris que nous avons une opposition immature, qui n’a que insulte à la bouche ».

En outre, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale ajoute que le Sénégal est une démocratie majeure et le pouvoir n’usera pas de la violence pour régler les problèmes.  » Nous sommes dans un État de droit et on doit se conformer à la décision de justice. Nous n’allons pas user de la violence contre eux, nous serons sur le terrain et personne ne pourra empêcher la tenue des élections. Nous allons lutter pour préserver la démocratie dans ce pays. Il y aura les élections et les Sénégalais vont élire les députés et nous férons tout pour avoir une majorité confortable pour accompagner le président de la République», annonce le député de l’APR.

Par rapport au méga rassemblement de Yewwi Askan Wi, Abdou Mbow minimise et promet une grande mobilisation de la mouvance présidentielle.  » La mobilisation n’aura aucun impact au niveau des élections et nous leurs montrons que les Sénégalais et les Sénégalaises enverront encore une fois le président Macky Sall et sa majorité et les jours à venir nous édifieront »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.