Aller au contenu

Tout ce que Mme Tall a attribué au Doyen des juge

Après le marabout Mc Niasse et l’ex capitaine Touré, Mme Tall, ancienne patronne d’Adji Sarr qui accuse Ousmane Sonko de viol, a également été convoquée par le Doyen des juges, ce mardi dernier dans l’affaire Sweet Beauty.

Son audition a été sollicitée par les avocats de Ousmane Sonko. Entendue comme témoin, elle a été nommée au juge qu’Adji Sarr a eu à travailler chez elle notamment dans un salon sis à Liberté VI.

→ EN LIRE AUSSI : Pape Alé Niang de nouvel arrêté par des éléments de la DIC

Cette dernière a indiqué avoir remarqué, à plusieurs reprises, la présence de Sidy Ahmet Mbaye sur les lieux.

Lorsqu’elle a interpellé Adji Sarr, stelle-ci lui a indiqué qu’il était juste un ami.

→ EN LIRE AUSSI : Organisation CAN 2025 – La surprenante déclaration de la Fédération : « Le Sénégal n’est pas…. »

Mme Tall renseigne que l’ex masseuse de Sweet Beauty li a dit après, en aparté, qu’elle serait enceinte des œuvres d’Ousmane Sonko qui refuserait d’en assumer la paternité.

Elle rapporte qu’Adji Sarr lui a dit aussi qu’elle veut dénoncer le chef de Pastef auprès des plus hautes autorités.

→ EN LIRE AUSSI : Drame au stade de Richard-Toll : Les derniers instants de Sadibou Sow racontés par sa famille

Mme Tall a dit avoir remarqué que durant cette période, Adji Sarr avait acquis un nouveau téléphone (IPHONE) en plus de recevoir la visite de personnes en 4X4.

C’est là, renseigne-t-elle, reprise par Libération, qu’elle a contacté sa mère, qui est sympathisante de Pastef, pour avoir le numéro de quelqu’un qui est proche de Sonko afin de lui dire de faire attention.

De plus, rapporte Mme Tall, pendant cette période, elle avait interdit à Adji Sarr de sortir de la maison surtout que Sidy Ahmet Mbaye était encore venu la voir.

Mais, rapporte-t-elle, Adji Sarr lui avait indiqué qu’elle sortait juste acheter du fil à coudre avant de disparaître. Jusqu’à ce qu’elle entende son nom à la radio lors de l’éclatement de l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *