Après deux années d’absence, le Rallye aérien Toulouse-Saint Louis revient ainsi pour une 38e édition. Il est considéré comme le plus long rallye aérien du monde. L’évènement prévu le 22 septembre 2022 mobilise 26 aéronefs.

Les pilotes suivront donc les traces du Petit Prince et de son auteur, dans un parcours en 10 étapes traversant l’Espagne et le Maroc. Ils seront 32 pour cette première édition de ce rallye.

→ LIRE AUSSI : Nitrate d’ammonium : Chassés de Ngoudiane, les camions de X-Logs bloqués en Guinée (Conakry)

Ce concours en plein vol annoncé par le ministre des Transports aériens, Alioune Sall n’est pas du gout du syndicat des personnels des aéroports du Sénégal.

Les syndicalistes se demandent comment peut-on organiser un rallye aérien alors que l’aéroport de Saint-Louis n’est pas homologué.

→ LIRE AUSSI : Iran Ndao, après sa maladie : « Marième Faye Sall légui sama yaye leu » (vidéo)

Pis, la fermeture de l’Aéroport de Ousmane Masseck Ndiaye ici a subi les affres des inondations, a été déclarée et notifiée à tous les usagers.

L’entreprise Transacon, jusqu’à ce jour, n’a pas encore remis les clés à l’Etat du Sénégal et au gestionnaire AIBD SA pour son exploitation.

→ LIRE AUSSI : Babacar Gaye dévoile la stratégie d’Ousmane Sonko : « Ce qu’il est en train de faire »

Les travailleurs de l’AIBD n’ont pas encore fait le prix de main de la nouvelle infrastructure arrêtée le 14 juillet dernier.

La mise aux normes de l’Aéroport étant en cours, l’infrastructure ne peut être mis en service opérationnel tant que l’autorité de l’aviation civile n’a pas donné son aval.

En effet, l’Anacim doit procéder à une inspection de remise en service et s’assurer que les mesures de sécurité, de sureté et d’exploitations sont réunies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.