Aller au contenu

Une agence de voyage qui convoyait des Sénégalais en Arabie Saoudite démantelée

L’ambassade du Sénégal établie en Arabie saoudite a reçu des plaintes venant de Sénégalais qui ont quitté dernièrement le pays et se sont retrouvés en terre saoudienne. Tous soutenaient dans leurs lettres qu’ils ont rejoint ce pays par l’intermédiaire d’un duo qui leur avait soutenu qu’ils allaient avoir du travail une fois franchi le pays.

Non seulement ils n’ont pas eu de travail comme promis, mais, au contraire, ils sont en train de vivre des situations difficiles. Toujours dans leurs plaintes, ils ont été désignés aux autorités diplomatiques qu’il y en a certains qui n’ont plus de quoi manger et qu’ils sont obligés de passer la nuit dans des enclos avec les chameaux.

Sélectionné pour vous : OFFICIEL : Arabie Saoudite annonce la date de la Tabaski 2022

Poursuivant leurs récits, Ils ajoutent qu’ils ont versé des montants qui varient entre 300 000 F CFA et 1,5 million pour regagner l’Arabie saoudite où on leur avait fait croire qu’ils allaient travailler dans des usines comme ouvriers avec de bons contrats. Ici, à été un vrai mirage.

Les enquêtes et les recouvrements de cette entités de la police ont permis d’avoir une piste. Cette dernière, renseignent des sources d’Enquête, les a envoyées vers une agence de voyages du nom de World Travel here in établi son quartier à Ouest-Foire.

En poussant leur enquête, ils se sont rendus compte que cette agence de voyages est fictive, du moins, elle n’est pas connue des instances chargées de la connaitre.

De fil en aiguille, les enquêteurs sont parvenus à interpellation de SCD Agé d’une trentaine d’années, il a été localisé et interpellé à Diofior, une localité de la région de Fatick. L’était, selon nos informations, l’agent recruteur. Le recevait au cours de chaque recrutement la modique somme de 20 000 F CFA.

Après son interpellation et son audition, indiquez nos interlocuteurs, les limiers ont eu des informations sur le cerveau de cette bande, en la personne d’IF Il a été lui aussi alpagué le 24 juin dernier, alors qu’il revenait d’un voyage du côté de l’Aéroport international Blaise Diagne.

Une vingtaine de personnes déjà conviées, plus de 15 millions encaissés

L’enquête de cette affaire, qui a été contrôlée discrètement par les agents de la DNLT, a permis de savoir que le duo ciblait des ouvriers qualifiés à qui il promettait des contrats en bonne et due forme une fois en Arabie Saoudite, avec de bons salaires.

Les personnes devant leur verser des sommes qui varient entre 300 000 et 1,5 million de F CFA. Pis, l’enquête a montré aussi que les deux personnes avaient un complice en Arabie saoudite qui leur facilitait certaines démarches en leur donnant le maximum d’alformations, afin de ne pas réveiller les soupçons de la part des futures recrues.

Elles ont aussi nommé avoir convié une vingtaine de personnes depuis qu’elles sont dans cette affaire. Qu’elles ont eu à encaisser un montant qui tourne autour de 15 millions F CFA. Qu’elles sont dans cette activité depuis un certain temps. Deux personnes sont recherchées. Au terme de leurs auditions, le duo I. F. et SCD a été déféré au parquet le 27 juin dernier pour les délits d’association de malfaiteurs et traite de personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *