Aller au contenu

Une « CAN », une autre année aussi réussie pour le SPORT sénégalais ?

L’année 2022 tire à sa fin et laisse déjà des souvenirs aussi doux qu’inoubliables sur le plan sportif. Elle marquera à jamais les esprits pour ce qu’elle a eu pour offrir une magnifique sacralité au férus du sport en général et du football en particulier. C’est durant cette année finissante que le Sénégal a pu toucher le graal du football sur le plan continental et se hisser pour la deuxième fois de son histoire aux 8èmes de finale de Coupe du monde.

L’année 2022 est sans doute l’année la plus aboutie pour le Sénégal sur le plan sportif. Pourtant, notre pays n’a cessé de se révéler à la face du monde grâce à des identités remarquables qui ont suscité le développement du sport. On peut se rappeler Mawade Wade, Jules Bocandé, Malick Sy Souris pour le football, Abdoulaye Seye Moreau, Mame Maty Mbengue, Mathieu Faye pour le basket-ball, Amadou Dia Ba ou Amy Mbacke Thiam pour l’athlétisme, et tant d’autres dans des domaines aussi divers qu’intéressants. Autant sur le plan national qu’international, ces personnalités ont marqué leurs secteurs de façon intéressante, et pour les acteurs de basketball précités, l’immortalisation s’est faite avec leur introduction dans le « Hall of Fame » du basketball.

→ EN LIRE AUSSI : Sénégal : La liberté à un prix ( Par Seybani Sougou )

La CAN, une victoire tant attendue, un rêve de tout un peuple

Bien que tout le temps que vous puissiez revisiter les parcs de ces précieux enfants sénégalais, vous ne pouvez sans doute pas attendre en raison du succès fracassant constaté en 2022. Le 6 février de cette année restera grave dans la mémoire collective comme la plus belle journée de l’histoire du football sénégalaise. Pour la première fois, le Sénégal a réalisé un objectif plusieurs fois rapporté. Remporter la Coupe d’Afrique des Nations n’a pas été qu’un mais fixé immédiatement au coach et aux joueurs, il a été par-dessus toute la réalisation d’un vœux éternel, le vœu le plus cher de plusieurs générations. La ferveur de la victoire rappelle justement une phrase célèbre du journaliste Abdoulaye Diaw que tous avaient fini par s’approprier : « je préfère la CAN que de me qualifier à chaque fois en coupe du monde« .

Une moisson de prix particuliers et une campagne qatarie satisfaisante

L’histoire est déjà belle et aurait pu s’arrêter là pour corriger l’année 2022 l’une des meilleures sur le plan sportif. Mais au-delà du trophée continental, les « Lions » du football vont se qualifier en coupe du monde pour la deuxième fois consécutive de l’histoire. Leur parcours Qatar 2022 est tour aussi une réussite puisque les hommes d’Aliou Cissé vont se hisser parmi les 16 meilleures équipes au monde en se faisant sortir en 8ème de finale par une belle équipe d’Angleterre. La blessure de Sadio Mané et son forfait de la compétition auront fortement marqué la performance de l’onze sénégalais. Auparavant, lors de la cérémonie de remise du Ballon d’or africain, le Sénégal a dominé toutes les nations africaines en remportant le titre de meilleur joueur (Sadio Mané), meilleur entraîneur (Aliou Cissé), meilleur gardien de but (Edouard Mendy) , entre autres.

→ EN LIRE AUSSI : Mamadou Diallo : « C’est ce qui manque au Sénégal, sans cela la CAN 2023 sera très difficile »

Beach Soccer, animateur quotidien ; le handball, dans une bonne phase

Tout comme le football, le Beach Soccer a encore attribué au Sénégal de magnifiques distinctions individuelles et collectives. Les « Lions » du foot de plage ont gagné, face à une vaillante équipe égyptienne, leur 7ème coupe d’Afrique des Nations qui s’est jouée au Mozambique le mois d’octobre dernier. Cependant, l’équipe féminine de handball, malgré toutes les belles performances, n’aura pas autant de succès puisque les « Lionnes » ont été sorties en demi-finale par l’Angola, lors du 25e Championnat d’Afrique des nations féminin tenu à la Dakar Arena, en novembre dernier.

Limogeage de Matar Ba et décès de personnalités influentes du sport

2022, c’est aussi le limogeage de Matar Ba, ancien ministre des sports qui a eu à fédérer tous les acteurs du secteur. Son départ a été fortement décrié, tout comme le choix se son successeur, en l’occurrence Yankhoba Diattara. A côté de cette défénestration du patron des sports qui a accompagné les « Lions » jusqu’à la victoire finale au Cameroun, d’autres départs marqueront à jamais la sphère du sport en général et du foot en particulier. Il s’agit de la mort, le 25 février 2022, d’Elhadji Malick Sy Souris, ancien président de la fédération et qui a été aux commandes lors de la campagne victorieuse de 2002 en Coupe d’Afrique (au Mali) puis en Coupe du monde (Corée et Japon). Il s’y ajoute le jour du journaliste Salif Diallo, journaliste sportif de renom qui a fait les beaux jours de l’Agence de presse sénégalaise, le 31 octobre 2022.

→ EN LIRE AUSSI : Marseille : Le footballeur Adel Mendy tué par balle est originaire du Sénégal, ce qui s’est passé

Par Khalifa Ababacar Gaye

[email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *