Deux médecins, le gynécologue Léon Mbada Faye et l’anesthésiste Abdou Aziz Dioum et Bacary Diakhaté infirmier de garde ont été arrêtés après le décès d’une femme enceinte et de son bébé lors d’une césarienne.

Une affaire un peu similaire à l’affaire Sokhna Astou décédée en couches à l’hôpital de Louga secoue le centre de santé de Kédougou.

→ LIRE AUSSI : Parifoot : Révélations stupéfiantes sur la « nouvelle drogue » des jeunes au Sénégal

Une femme qui accompagnait est la mort. Son bébé, itou, n’a pas survécu. Alors qu’elle devait accoucher par césarienne, comme lors de son précédent accueil, Mamy Doura Diallo a été contrainte à un rendement par « voie normale ».

Le drame, rapport Libération, est survenu dans la nuit du mardi 30 au mercredi 31 août 2022. En voulant sortir le nourrisson après trois heures de souffrances, les agents de santé ici l’assistant ont complètement arraché sa tête.

→ LIRE AUSSI : Présidentielle 2024 : Qui sont les candidats sérieux à la succession de Macky Sall ?

Après une hémorragie, elle est décédée lors d’une césarienne pour extraire de son ventre le reste du corps du bébé.

Après le constat fait par le mari sur les corps sans vie de sa défunte femme et celui de son nouveau-né, M. Cissé portera tout simplement l’affaire devant la justice pour déficience médicale.

→ LIRE AUSSI : Voré Gana Seck, une grande « défenseure » de l’environnement est décédée

La photo de la défunte qui est une opératrice économique

Le parquet a ouvert une enquête pour savoir les causes de cette double mort en pleine intervention chirurgicale.

Pour le moment, trois personnes ont été arrêtées et mises en garde à vue, en attendant la fin de l’enquête désignée aux éléments de la Brigade Territoriale de Kédougou.

Les personnes incriminées sont le médecin gynécologue, anesthésiste et infirmière de garde.

Elles sont placées en garde à vue à la brigade territoriale de Kédougou. Les agents de santé mis en cause sont poursuivis pour des manquements pendant l’opération.

Le corps sans vie de la jeune dame est toujours à la disposition du parquet ici ordonné une autopsie.

La défunte est l’épouse de Mor Cissé, frère de Mamadou Hadj Cissé, ancien maire et président de la Chambre de Commerce de Kédougou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.