Aller au contenu

Une nouvelle drogue fait des ravages à Dakar, la mafia est démantelée

Le e-cannabis, nom de cette nouvelle drogue venue des Etats-Unis, fait des ravages à Dakar.

Cette drogue venue des Etats-Unis a une forte teneur en tétrahydro cannabinol (Thc), comprise entre 88 et 95 %. La drogue est commercialisée sous forme de penne…

→ LISEZ AUSSI : Les aviculteurs en pleine tourmente alors que le prix du sac de 50 kg d’aliments pour volailles s’envole

Elle possède une cartouche, le tétrahydrocannabinol (Thc), constituée de diverses combinaisons de cannabinoïdes et de terpènes secondaires (métabolites) de la famille des hydrocarbures (C10-H16)…

Selon l’OBS, ce produit interdit, qui doit sa popularité à une puissante teneur en Thc comprise entre 88 et 95 %, est déjà très prisé par l’élite de la capitale et les jeunes amateurs de sensations fortes du Dakar-by-night.

→ LIRE AUSSI : Combat contre Sa Thies : après avoir vu les images au ralenti, Reug Reug réagit

Après avoir appris cette affaire en janvier, la Division des opérations (D.o) de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis), a convenu avec le Procureur de la République près le Tribunal de Dakar, d’identifier les contours de cette mafia qui prenait déjà des proportions inquiétantes.

Pour une parfaite coordination des actions, la machine judiciaire s’associera aux parquets de Dakar et de Mbour, ainsi qu’à la subdivision des douanes de l’aéroport international Blaise Diagne (Aibd), autour de la stratégie : « Opération livraison contrôlée USA – Dakar ».

→ LIRE AUSSI : Sa Thies défie Reug Reug pour la victoire, voici des images de la rencontre, ‘4 supports bi lerna naagn’ (vidéo).

La synergie permettra de démanteler cette mafia dirigée par un certain S. F. Mb. alias Faza et son principal acolyte, O. H. G.

Selon les sources de l’OBS, le démantèlement de cette nouvelle forme de drogue a permis à la division opérationnelle de l’Ocrtis d’identifier le destinataire présumé de la drogue.

Il s’agit de S. F. Mb. qui avait utilisé les services d’un « Passager libre » (P.G.) qui transportait le produit des Etats-Unis à Dakar.

Une fois le colis arrivé à l’Aibd le 13 février, les douaniers ont fermé les yeux et laissé passer la marchandise qui consistait en un carton contenant 10 boîtes de 10 cartouches électroniques de cannabis, soit 100 cartouches de différents parfums, estampillées « Live Resin ».

Les enquêteurs ont également arrêté le destinataire de la commande : Fazah Mb. Filé, Fazah sera arrêté dans la villa d’un de ses principaux clients, O. H. G, basé à Fann.

Sur place, les policiers ont trouvé dans une poche du pantalon de Faza, deux cartouches de cannabis électronique ‘Live Resin Edition’. Il admet être le père de la drogue.

La fouille de la chambre de H.O.G. a conduit à la découverte de 39 autres cartouches dans son armoire, similaires à celles trouvées sur Fazah. Les deux ont été arrêtés et placés en garde à vue pour une enquête plus approfondie dans les locaux d’Ocrtis.

Les enquêteurs ont ensuite fouillé la villa de Fazah à Sacré-Cœur-3 et ont saisi 58 autres pièces ‘Live Resin Edition’, une balance électronique et 3 grammes de haschisch.

Fazah a avoué avoir importé le paquet suspect des Etats-Unis, où il connaît déjà un certain succès. A l’issue de leur détention légale, Fazah et O.H.G. ont été présentés devant le procureur/…

Ils sont respectivement accusés d’importation de cartouches électroniques de cannabis en vue d’un trafic de 197 pièces, de possession, d’offre ou de transfert de haschisch, de blanchiment d’argent et de complicité dans une entreprise de trafic de cartouches électroniques de cannabis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *