© BELGE

Drame dans la maison de Mark Cavendish. Quelques jours après sa chute lors des six jours à Gand, le sprinter Deceuninck – Quick-Step a été victime d’un vol à main armée à son domicile dans l’Essex. Quatre hommes ont fait irruption chez lui, ont menacé sa femme et ses enfants et l’ont agressé. Le pilote a partagé l’histoire déchirante sur ses réseaux sociaux et demande à tous les témoins de se présenter à la police.

Raf Hermans, Vincent Van Genechten

« Aux premières heures du 27 novembre, alors que je me remettais de chez moi dans l’Essex, quatre hommes armés ont fait irruption dans notre maison pendant que nous dormions », commence le Britannique. « Ils ont menacé ma femme et mes enfants et m’ont attaqué. Menaçant avec des couteaux, ils ont pillé nos biens ».

Entre autres, les braqueurs se sont enfuis avec deux montres très chères et d’une grande valeur sentimentale. « Le pire, c’est que le sentiment de sécurité et d’intimité dans notre propre maison a été enlevé. L’effet de ce cauchemar est déchirant. Je prie donc pour que toute personne pouvant aider avec l’information contacte la police ».

Cavendish avait des nouvelles encore meilleures à annoncer mardi. Le 34 fois vainqueur d’étape du Tour de France a officiellement prolongé son contrat avec Deceuninck-Quick.Step. Le sprinter britannique se remet actuellement de deux côtes cassées et d’un léger collapsus pulmonaire après s’être écrasé lors des Six Days of Gent.

« Nous sommes habitués à nous casser les os et les poumons récupèrent assez rapidement », a récemment déclaré Cav. « Donc normalement, je devrais être de retour en selle dans quelques semaines. Je pourrais commencer ma saison plus tard et souffrir un moment, mais je récupère bien. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.