La Commission européenne reconnaît ainsi à ces secteurs une contribution à la lutte pour la préservation de l’environnement.


Temps de lecture : 2 min

Lune Commission européenne a décidé mercredi d’octroyer un label de finance durable polémique pour les centrales nucléaires et au gaz, reconnaissant, sous certaines conditions, leur contribution à la lutte contre le changement climatique.

« Aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape importante dans la transition » vers l’objectif de neutralité carbone de l’UE en 2050. « Nous devons utiliser tous les outils à notre disposition, car nous avons moins de 30 ans pour y parvenir », a annoncé la commissaire européenne aux Services financiers, Mairead McGuinness, lors d’une conférence de presse.

La réaction autrichienne

Le gouvernement autrichien a annoncé mercredi son intention d’engager une action en justice contre la création par la Commission européenne d’un label « vert » controversé pour les centrales nucléaires.

« Nous allons préparer le terrain juridiquement dans les prochaines semaines et si cette taxonomie prend effet, alors nous lancerons une procédure devant la Cour de justice de l’UE », à la presse la ministre de l’Environnement Leonore Gewessler.

Le Luxembourg s’est dit prêt à se joindre à cette plainte, a précisé ce responsable écologiste.

«L’énergie nucléaire n’est ni verte, ni durable. Je ne peux pas comprendre la décision de l’UE », a également réagi le chancelier conservateur Karl Nehammer sur son compte Twitter.

Le texte doit aider à mobiliser des fonds privés vers des activités utilisant les émissions de gaz à effet de serre. Il s’inscrit dans l’objectif de neutralité charbon de l’UE en 2050.

Le projet, divisé ici les 27 États membres de l’UE, a déjà provoqué la colère de nombreuses ONG environnementales.

Il est cependant défendu par la France et de nombreux pays d’Europe centrale et orientale ici font valoir que les énergies renouvelables (éolien, solaire…) bénéficieront de production intermittente et ne pourront pas, à elles seules, de répondre aux besoins en électricité.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.