Aller au contenu

COLONNE. Geert Hoste : « Ce n’est pas un hasard si Remco Evenepoel a dû quitter le Giro très malade après le Concours Eurovision de la Chanson » | TOUTE LA JOURNÉE CETTE SEMAINE

COLONNE Geert Hoste Ce nest pas un hasard si.7 au 18 juin 2024

MontrerChaque semaine, Geert Hoste (62 ans) offre sa vision unique et ironique du monde dans ‘Dag Alles’.

Nous devrions appeler une vache une vache, un taureau un taureau et un boeuf un boeuf. Ce que je veux dire : les hommes belges sont essoufflés. Tout a commencé avec Stromae allongé dans le bac à chiffons. Et c’est allé de mal en pis. Bart De Wever « a la capacité pulmonaire d’un septuagénaire » et le chapeau du chanteur Gustaph n’était que septième à Liverpool. Ce dernier était pendant le soi-disant concours Eurovision de la chanson. Je dis vraisemblablement, parce que tout le concours n’a plus rien à voir avec les chansons. Tout scintillait et scintillait et coulait à travers l’image. Il a progressé incroyablement vite. J’ai vu plus d’émissions sportives et plus de photos touristiques que dans tout un Tour de France. Vous haleterez pour moins. Ce n’est pas un hasard si Remco Evenepoel a dû quitter le Giro très malade après le concours Eurovision de la chanson. covid? Vol en hélicoptère ? Tomber plusieurs fois à chaque course… Il a de la chance d’être encore en vie.

La grande chose à propos du concours Eurovision de la chanson est qu’une fois de plus, nous avons vu des gens à la télévision qui s’étaient déguisés pour une fête. Les mauvaises langues utilisent le mot « habillement ». On voit de plus en plus de gens en pyjama dans la rue, dans les magasins et à la télé. Comme s’ils venaient de sortir du lit. Jogging, non lavé

T-shirt, pull, tongs, legging et pantalon à élastique… Cheveux dans tous les sens. Cette tendance est le résultat direct de la pandémie corona. Nous ne pouvions aller nulle part alors, alors pourquoi s’embêter ? Seul le Dr Marc Van Ranst, virologue et professeur idole de la mode, porte encore un chandail différent chaque jour. Nous avons poursuivi cette tendance et l’avons maintenant surnommée « aéroport chic ». Le nom a plus de charme que la tendance. Les aéroports se remplissent désormais d’influenceurs en vêtements décontractés et non repassés. Sur la route de selfie en selfie. Tellement occupés qu’ils ne peuvent prendre que des photos d’eux-mêmes. Elles perdent tellement de temps à essayer de se maquiller comme si elles ne se maquillaient pas qu’elles n’ont pas le temps de mettre quoi que ce soit de décent.

Dans les années 70, on voyait parfois deux voisins, des bigoudis dans les cheveux, fumer rapidement une cigarette en robe de chambre dans la rue. Vous avez vu des éleveurs de pigeons en robe grise. Ces dernières semaines, il s’est beaucoup passé sur le canon flamand et les choses typiquement flamandes.

Je suggérerais un ajout. La tendance de la mode qui est restée inchangée depuis des années en Flandre : le claquement de course, la salopette excitante et le maillot cycliste trop serré sur la panse de bière du cycliste ! Mais dans son esprit c’est toujours un jeune Merckx, Van Aert ou Remco Evenepoel.

Hommes belges : toujours essoufflés.

LIRE AUSSI

COLONNE. Geert Hoste: « Ce n’est qu’avec la nomination en tant que Prince Carnevale que viennent plus d’attributs et de rituels »

COLONNE. Geert Hoste : « Nous attendons que Steve Tielens fasse une version flamande de ‘Tulips from Amsterdam' »

COLONNE. Geert Hoste : « Pendant que Tadej Pogacar se débattait dans un trou de la chaussée wallonne, j’étais dans une grotte préhistorique »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *